Quel souvenir gardez-vous de votre match contre la Nouvelle-Zélande en novembre dernier (défaite 16-15)?

Pour ma part je me souviens d’un grand match et mes coéquipiers très excites à l’idée de le jouer, ce qui est aussi le cas pour le match à venir ce samedi. Pour parler de la rencontre en elle-même, c’est difficile de me souvenir de quelque chose de précis sauf que nous étions enthousiastes à l’idée de le jouer. Samedi s’annonce aussi assez excitant.

Comment se prépare-t-on à affronter les All Blacks?

Il s’agit de garder son calme et être concentré. Pour n’importe quel autre gros match, il faut mesurer l’importance du rendez-vous et l’excitation est déjà bien présente. Ce ne sera pas dur de monter le curseur d’un autre cran du point de vue physique et émotionnel. Le plus difficile est de tout donner au bon moment et de ne pas dépenser de l’énergie avant le match. Vous devez vous assurer que vous êtes concentrés et serein. 

La discipline sera un secteur-clé samedi…

Ce sera essentiel. C’est une équipe extrêmement dangereuse en attaque qui aime développer son rugby dans votre camp, donc du point de vue de l’occupation territorial vous voulez tout faire pour les empêcher d’y venir. Une mauvaise discipline et des pénalités faciles, c’est ce qu’il ne faut pas leur donner. 

Comment Eddie Jones s’y prend-t-il pour insuffler cette confiance à votre équipe?

On n’y prête pas trop attention parce que c’est quelque chose de naturel. Je ne pense pas qu’il soit possible de transmettre artificiellement à un groupe l’envie d’y croire. Nous voyons ça comme une expédition de 120 jours, avec les stages et les matches de préparation. La plupart des joueurs du groupe sont là depuis le début alors je pense que notre confiance vient de cette addition d’expériences communes.

Quel est le secteur clé sur lequel vous ne devez pas vous rater contre la Nouvelle-Zélande?

La dimension physique, il faudra élever très haut le curseur. C’est ce qui fait la différence car ça concerne quasiment tous les aspects de la rencontre. Ils se régalent sur les balles rapides, les franchissements, les contre-attaques, alors en défense on devra être super attentifs. 

Comment l’Angleterre peut-elle battre la Nouvelle-Zélande?

On les battra si on arrive à appliquer parfaitement notre plan de jeu. À nous de faire ce qu’on maîtrise bien et de montrer notre meilleur visage. Ça peut paraître bête mais c’est tout ce qu’on a à faire. On se dit tous que si on arrive à faire ça, il n’y a pas de raison qu’on ne gagne pas. 

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/angleterre-nouvelle-zelande-garder-son-calme-et-etre-concentre-previent-underhill-face-aux-blacks-1792764.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.