Privé d’un joli match d’ouverture en raison de nombreux cas positifs au coronavirus chez les Fidjiens, le XV de France se déplace ce dimanche en Ecosse pour son entrée en lice sur le terrain dans l’Autumn Nations Cup.

Battus à Murrayfield lors du Tournoi des VI Nations en mars (28-17), les Bleus de Fabien Galthié voudront prendre leur revanche face à un adversaire dur à bouger dans son antre.

Agressivité contrôlée et discipline

Charles Ollivon, capitaine tricolore, s’est montré plutôt clair à ce sujet. L’équipe de France devra se montrer irréprochable pour l’emporter face à l’Ecosse.

Dominés en terme d’agressivité et de maîtrise lors du dernier affrontement face au XV du Chardon, les joueurs français espèrent afficher un autre visage ce dimanche. 

Il faudra être conquérant dans les zones de ruck et lors des duels mais surtout faire preuve de discipline. Pour paraphraser Bernard Laporte, il ne faudra pas faire de faute, pas faire de faute.

« Il faut mettre les choses dans l’ordre. On a besoin d’agressivité et on a besoin de discipline, a insisté Charles Ollivon face à la presse pendant la semaine. A certains moments, dans les matches précédents, on n’a pas forcément trouvé le juste milieu sur certaines actions. On a bien tout revu à la vidéo. On a vu qu’à certains moments, dans certaines zones du terrain, on pouvait faire mieux. On l’a clairement identifié. »

Haouas à l’heure du pardon 

Bouc émissaire tout désigné après la douche écossaise en mars dernier, Mohamed Haouas avait coûté cher aux Bleus avec son carton rouge. Expulsé après avoir dégoupillé et envoyé un coup de poing, le pilier droit a depuis bénéficié de la confiance du sélectionneur et du staff de l’équipe de France. 

Recadré en club en début de saison, l’avant du MHR s’est bien repris et a répondu présent face au pays de Galles et contre l’Irlande. Remplaçant ce dimanche à Murrayfield, il sera attendu pour faire la différence en fin de match. Cette fois son explosivité pourrait bien être à l’avantage du XV de France et faire des ravages dans les rangs adverses.

Jalibert, capable de faire sauter le verrou écossais?

Le jeu offensif et spectaculaire du XV de France lui a permis de remporter de belles victoires depuis la nomination de Fabien Galthié. C’est simple, seule l’Ecosse a résisté au renouveau des Bleus et notamment grâce à une grosse défense. 

Avec seulement 59 points pris lors du Tournoi des VI Nations, les partenaires de Stuart Hogg ont terminé avec le meilleur bilan défensif de la compétition et un total de quatre essais encaissés. Bonne nouvelle, la moitié a été marquée par les Tricolores. 

Seul hic, le métronome français Romain Ntamack est forfait. Matthieu Jalibert est donc titularisé à l’ouverture. Remplacer l’habituel titulaire du poste contre l’Ecosse ne devrait pas effrayer le buteur de 22 ans. En mars, Matthieu Jalibert avait disputé la quasi intégralité de la rencontre après la sortie de Romain Ntamack sur commotion après seulement sept minutes. 

Le XV de France s’était incliné et sa prestation personnelle avait laissé à désirer avec quelques mauvais choix. Auteur d’une montée défensive ratée sur l’essai de Maitland, Jalibert n’avait pas assez impacté l’animation offensive, notamment avec un jeu au pied défaillant. Mis en garde par le staff de Galthié après un incident en Top 14, le numéro 10 de l’UBB aura une nouvelle chance de montrer qu’il peut être plus qu’un simple suppléant pour cette nouvelle titularisation chez les Bleus.

Sécuriser la première place du groupe

Sans faire offense à l’Italie, que les Bleus affronteront dans une semaine, le principal rival du XV de France lors des poules de l’Autumn Nations Cup reste bien l’Ecosse.

En cas de victoire ce dimanche à Edimbourg, l’équipe de Fabien Galthié aura frappé un grand coup dans la course à la première place de ce groupe B.

Il suffira ensuite de finir le travail face aux Transalpins pour décrocher un billet pour la finale la compétition. Et ainsi offrir une affiche de prestige face à l’Angleterre, en ballotage très favorable après son succès contre l’Irlande ce samedi (18-7) pour finir en tête du groupe A.

Avec un potentiel « crunch » pour le titre, l’Autumn Nations Cup gagnerait rapidement ses lettres de noblesse. Mais pour y croire, le XV de France doit battre l’Ecosse.

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/autumn-nations-cup-jalibert-la-discipline-les-cles-du-duel-ecosse-france-2008994.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.