Rien n’est officiel mais on s’en approche: les Britanniques Tyson Fury et Anthony Joshua devraient s’affronter au printemps 2021 pour unifier la catégorie des lourds. Une unification qui va bien se faire à quatre ceintures, la WBO ayant ordonné à son challenger obligatoire, l’Ukrainien Oleksandr Usyk, de combattre pour le titre « intérimaire » contre un autre Britannique, Joe Joyce. Explications.

Les promoteurs impliqués, Eddie Hearn pour Matchroom Boxing et Bob Arum pour Top Rank, sont unanimes. Le choc d’unification des lourds entre Anthony Joshua, détenteur des ceintures WBA Super-IBF-WBO, et Tyson Fury, champion WBC, aura bien lieu au printemps 2021. « Je ne vois aucune raison pour laquelle ce combat s’écroulerait, a expliqué le premier au site BoxingNews. Nous n’avons pas de plan B. On se dit juste: ‘Ça va arriver’. Fury ne regarde aucun autre combat, tout comme Top Rank et nous. » « Le nombre de choses à régler décline, a appuyé le second au micro de talkSPORT. Il n’y en a plus qu’une poignée et je suis très optimiste sur le fait de passer la ligne d’arrivée. »

Usyk ou Joyce champion « régulier »… après Fury-Joshua?

Cerise sur le gâteau, le plus gros combat de l’histoire de la boxe britannique verra bien les quatre ceintures principales être mises en jeu. Il y avait encore un doute sur la version WBO, l’organisation basée à Porto Rico ayant dans un premier temps annoncé sa volonté de forcer « AJ » à affronter son challenger officiel et obligatoire, l’Ukrainien Oleksandr Usyk, ancien roi unifié des lourds-légers, avant de croiser les gants avec le « Gypsy King ». Alors que les dernières rumeurs faisaient état d’un accord possible avec le clan Usyk pour le voir s’écarter un temps et laisser la place aux Britanniques, elles se sont confirmées car ce dernier obstacle sur la route d’une unification totale, la première à quatre ceintures de l’histoire des lourds, vient de disparaître.

Selon Eddie Hearn, la WBO a en effet ordonné un combat entre Usyk et l’homme qui le suit au classement de l’organisation, le Britannique Joe Joyce (finaliste olympique 2016 contre Tony Yoka), pour la ceinture « intérimaire » . Résultat? La version « régulière » du titre WBO sera au programme de Fury-Joshua, petit enjeu supplémentaire d’un choc qui n’en manquera pas. Ce qui ne veut pas dire que Usyk et Joyce ne pourront pas la récupérer. Si Fury et Joshua s’entendent sur une revanche immédiate, quel que soit le vainqueur, la WBO pourrait ainsi retirer la ceinture à celui qui en sera alors le détenteur en raison de son refus d’affronter tout de suite le vainqueur de Usyk-Joyce. Qui serait alors promu au rang de champion « régulier ».

Sur le même sujet

Premier champion des lourds à quatre ceintures

Mais peu importe, finalement. La multiplication des ceintures et l’illisibilité de la hiérarchie mondiale – sans parler des gros combats qui ne se font pas – sont parmi les raisons principales du déclin populaire du noble art. Que son vainqueur garde la ceinture WBO ou pas, le très attendu Fury-Joshua désignera bien le meilleur poids lourd de la planète boxe. Avec tout de même le privilège de pouvoir se revendiquer comme le premier champion à quatre ceintures de l’histoire de la catégorie reine.

https://rmcsport.bfmtv.com/sports-de-combat/boxe/boxe-plus-aucun-obstacle-sur-la-route-d-une-unification-totale-des-lourds-entre-fury-et-joshua_AV-202102170355.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.