Retour gagnant pour Tony Yoka. En reconquête après avoir purgé un an de suspension pour trois « no show » à des contrôles antidopage inopinés, le poids lourd français a dominé l’Allemand Alexander Dimitrenko, ce samedi à Antibes, par arrêt de l’arbitre à la troisième reprise. Le champion olympique 2016, dont la précédente sortie remontait au 23 juin 2018 avec un succès contre l’Anglais David Allen, est désormais invaincu en six combats chez les professionnels.

C’est sur deux enchaînements de classe que Yoka a fait vaciller Dimitrenko. Une victoire express qui devrait booster la confiance du Français. Car Dimitrenko, qui présentait avant de défier Yoka un bilan de 41 victoires en 46 combats dont 26 avant la limite et 5 défaites, est loin d’être un inconnu. A 37 ans, l’Ukrainien naturalisé allemand en 2010, ex-détenteur de la ceinture européenne, avait notamment tenu 5 rounds en avril dernier face à l’Américain Andy Ruiz Jr, celui qui a ensuite créé une énorme sensation en terrassant le Britannique Anthony Joshua pour le gain des ceintures IBF-WBA-WBO.

« L’année a été dure »

C’est sur un uppercut dévastateur que Yoka, qui a demandé le soutien du public à plusieurs reprises, a fait vaciller l’Allemand pour de bon. « Ça fait plus d’un an que j’attends ça. J’ai un gros soutien, le public m’a soutenu, ça m’a donné de la force. J’ai encore plus d’envie, le ring me manquait. Je suis prêt pour n’importe quoi. On a beaucoup travaillé la mi-distance avec le coach. Je suis content que tout soit rentré dans l’ordre, je suis de retour. J’ai gardé ma vitesse. Il ne m’a pas bougé, c’est plutôt moi qui l’a fait. Il fallait que je marque les esprits et que je tente ma chance dès le départ. Il fallait que le ring m’appartienne. L’année a été dure, mais j’ai pris en expérience. La boxe, c’est beaucoup de mental », a réagi Yoka au micro de Canal+. Son prochain combat est déjà programmé au 28 septembre à Nantes, contre un adversaire encore à déterminer.

La passe de dix pour Cissokho

Un peu plus tôt dans la soirée, chez les super-welters, Souleymane Cissokho a lui facilement décroché sa 10e victoire chez les professionnels en dominant l’Argentin José Carlos Paz par KO à la cinquième reprise. Toujours invaincu, le médaillé de bronze des JO 2016 a largement dominé les débats, mettant Paz (23 victoires, 10 défaites, 1 nul) au tapis dès le premier round après une belle droite, avant de récidiver au cinquième round sur un terrible coup au corps.

Partenaire d’entraînement de Yoka aux Etats-Unis, celui qui ambitionne prochainement de disputer un championnat d’Europe s’était imposé en juin dernier face au Mexicain Vladimir Hernandez, aux points, pour sa première sur le sol américain. « Je suis très content. Le travail paie. Ce qu’on me reproche, c’est d’être trop gentil sur le ring. J’ai été agressif, mais mesuré. Ça s’est bien passé. Le coach est très content, comme le public. C’est de bon augure, on va continuer à avancer comme ça. J’espère encore progresser », a-t-il analysé au micro de RMC Sport.

« C’est la troisième année, le métier commence à entrer. Il y a encore du travail, il faut continuer. Le haut niveau demande beaucoup de travail et de sacrifices. On est sur la bonne voie. Je retiens beaucoup de bonnes choses face à un adversaire qui a boxé le champion du monde en titre. Il m’a dit à la fin que j’étais le numéro un. Je suis très content, mais on ne va pas se contenter de ça. On vise un titre européen d’ici la fin de l’année. La boxe pro ne pardonne pas, on l’a vu avec (Anthony) Joshua contre (Andy) Ruiz. On peut vite tomber. J’ai beaucoup plus confiance en moi et en mes capacités physiques. Virgil (Hunter, son entraîneur, ndlr) m’avait demandé de ne pas chercher le KO, mais de prendre mon temps pour trouver l’ouverture. J’ai reproduit exactement ce que je fais à l’entraînement, c’est là où je suis le plus satisfait », a-t-il appuyé. Comme Yoka, sa prochaine sortie est programmée le 28 septembre à Nantes contre un adversaire encore à désigner. https://rmcsport.bfmtv.com/boxe/boxe-retour-gagnant-pour-yoka-la-passe-de-dix-pour-cissokho-1730286.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.