Ce sera la réunion de la dernière chance. Avant d’engager une procédure devant le conseil d’Etat, la Ligue nationale de rugby (LNR) a adressé une demande de conciliation à la Fédération française, via un courrier de Paul Goze à Bernard Laporte. Avec un rendez-vous fixé entre « le samedi 20 septembre en tout début de matinée », et « le lundi 22 septembre au matin pour un début de réunion entre 9h et 11h ». Selon les informations de RMC Sport, la Fédération a accepté l’invitation et participera bel et bien à la réunion.

« C’est très important, indique Serge Simon, vice-président de la FFR, à RMC Sport. Nous sommes toujours optimistes sur le fait de trouver une solution. On est optimiste et convaincu qu’on va trouver un accord pour aborder cette fenêtre d’automne très particulière dans des conditions avantageuses à la fois pour le XV de France et les clubs. Depuis le début, on fait des propositions et on va y arriver. »

Ces dernières semaines, le dialogue était quasiment au point mort entre la Ligue et la Fédération. « Il n’était pas rompu, selon Simon. Mais le contexte est très compliqué pour les clubs professionnels avec cette crise du Covid et cette reprise qui est inédite. Il en est de même pour toutes les compétitions amateurs qui ont repris voilà quelques jours et qui sont sous la menace de tellement de choses. Les deux institutions sont vraiment prises dans une actualité multiple et extrêmement chargée. Le dialogue continuait mais c’est vrai qu’il y avait des priorités. »

Simon: « C’est un devoir de trouver un accord »

Six matchs sont programmés avec la fin du Tournoi des VI Nations, contre l’Irlande le 31 octobre, ainsi que la « Autumn Nation Cup », nouvelle compétition organisée pour huit nations dont la France. Sauf que les clubs -déjà fragilisés par la pandémie – et la Ligue sont d’accord, à titre exceptionnel, pour cinq matchs, au lieu des trois initialement prévus, mais pas plus dans ce contexte de crise économique. Un vrai bras de fer a donc débuté.

A la Fédération, on rappelle que c’est World Rugby qui a établi le calendrier d’octobre et novembre, avec six rencontres internationales. « Il y a une position de World Rugby qui s’impose et qui, à l’intérieur de cette position, doit nous amener à trouver un accord, explique Serge Simon. C’est là où il y a une marge de discussion possible. »

Et si ce n’était pas le cas, que se passerait-il? Comme l’ont validé les présidents de clubs de Top 14 mercredi, la LNR est prête à engager une procédure juridique contre la FFR, via un référé devant le Conseil d’Etat. Serge Simon ne veut pas y croire. « Je n’y crois pas, dit-il. C’est un devoir de trouver un accord pour nos deux institutions et d’éviter ce genre de choses. On va travailler dans l’hypothèse où cela ne se passe pas. »

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/calendrier-international-la-ffr-participera-a-la-reunion-de-conciliation-de-la-lnr-1977579.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.