Malgré le déconfinement progressif, les sports de combat restaient plongés dans une grande incertitude en étant privés de compétitions et de contacts à l’entraînement. Le gouvernement a finalement levé l’interdiction de leur pratique, ce samedi, avec la publication d’un décret dans le Journal Officiel. Le judo, la boxe et le karaté, entre autres, sont donc de nouveau autorisés en France.

Il est néanmoins précisé que cette autorisation est valable pour les « territoires sortis de l’urgence sanitaire ». La distinction empêche la reprise de ces sports de combat à Mayotte et en Guyane, qui sont toujours en état d’urgence sanitaire.

Un appel à « rester prudents et responsables »

Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, a salué une « bonne nouvelle qui ne doit pas nous empêcher de rester prudents et responsables » face à la pandémie de Covid-19. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, s’est dit « heureux » d’annoncer une « nouvelle étape du déconfinement pour le sport ».

Le ministère a par ailleurs acté de nouvelles mesures attendues pour les activités sportives. Parmi elles, l’ouverture à 5.000 personnes maximum des enceintes sportives « à condition que les personnes aient une place assise et qu’une distance minimale d’un siège soit laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe de moins de 10 personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble ». À ce sujet, un réexamen de la situation mi-juillet pourrait aboutir à une « éventuelle augmentation » de cette limite dans le courant du mois d’août. Idem pour « la question de l’ouverture des vestiaires collectifs ».

https://rmcsport.bfmtv.com/boxe/coronavirus-les-sports-de-combat-de-nouveau-autorises-en-france-1946753.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.