Le groupe de travail chargé de définir les scénarios sportifs de reprise des compétitions 2019-2020 se réunit pour la première fois ce lundi soir en visioconférence. Celui-ci regroupe 16 membres, représentant Lyon, Toulon, Montpellier, Castres et Agen pour le Top 14, Grenoble, Nevers, Mont-de-Marsan, Carcassonne et Rouen pour la Pro D2, mais aussi Provale (syndicat des joueurs), Tech XV (syndicat des entraîneurs), UCPR (syndicat des clubs), le président de la commission médicale et le président de la commission sportive.

La formule actuelle du championnat n’ira pas à son terme

Vers 18h, les participants vont donc commencer à avancer sur plusieurs pistes avec comme base de reprise potentielle du jeu le week-end du 22, 23, 24 mai et une éventuelle finale le 26 juin, soit 6 journées. Conséquence immédiate: le championnat en sa formule actuelle n’ira pas à son terme puisqu’il reste 9 journées de phase régulière plus barrages, demi-finales et finale à disputer et qu’il est impossible de jouer deux matchs par semaine pendant un mois et demi.

La Pro D2 figure elle-aussi au menu. Le championnat  a bouclé 23 de ses 30 journées de la phase régulière et se retrouve dans la même problématique que le Top 14: impossible d’aller au terme avec la formule de départ. La solution choisie pour le Top 14 devrait être appliquée à la Pro D2.

Quatre scénarios envisagés

Pour le Top 14, quatre principaux scénarios émergent:

– Le Top 14 devient « Coupe 14 »: gel du classement et barrages aller/retour pour les 12 autres clubs. L’Union Bordeux-Bègles et Lyon, les deux premiers du championnat, seraient qualifiés d’office pour les quarts de finale joués en match aller/retour. Les demi-finales seraient jouées sur un match avant la finale le 26 juin.

– « Playoffs pour un champion »: gel du classement, les 8 premiers répartis en deux poules de quatre (matches aller/retour), demi-finales sur un match sec, puis finale. Cette formule nécessiterait de jouer 8 matchs en 6 semaines.

– « Phase finale »: gel du classement, barrages avec Racing (3e)-Clermont (6e) et Toulon (4e) – La Rochelle (5e), qualifications de l’UBB et Lyon pour les demi-finales, puis finale le 26 juin.

– « Statu quo »: gel du classement ou simulation à la moyenne (péréquation des rencontres non disputées des journées 18 à 23), les journées 24 (sur la date de coupe d’Europe non jouée), 25 et 26 jouées normalement, barrages demi-finales, puis  finale

Une décision irrévocable le 7 avril

Le comité directeur de la Ligue Nationale de Rugby du 7 avril prochain tranchera par un vote irrévocable. Il ne reste que 15 jours au groupe de travail chargé de définir les scénarios sportifs de reprise des compétitions 2019-2020.

En cas d’extension de la période de confinement au-delà de la semaine du 4 mai, des solutions plus radicales seraient étudiées telles que l’arrêt définitif des compétitions, une saison qui se terminerait au cœur de l’été ou le gel du classement avant les demi-finales, puis la finale.

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/coronavirus-plusieurs-scenarios-etudies-ce-lundi-pour-sauver-le-top-14-1880547.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.