Espagne-Russie : 1-1, 3-4 aux t.a.b

Buts : Ignashevich (csc, 11e) pour l’Espagne ; Dzyuba (41e) pour la Russie

Avertissements : Piqué (40e), Koutepov (54e), Zobnin (71e)

Les compositions :

Espagne : De Gea – Nacho (Carvajal, 70e), Piqué, Ramos (cap), Jordi Alba – Busquets, Koke – David Silva (Iniesta, 67e), Isco, Asensio (Rodrigo, 104e) – Diego Costa (Iago Aspas, 79e).

Russie : Akinfeev (cap) – Kutepov, Ignashevich, Kudriashov, Fernandes, Zhirkov (Granat, 46e) – Samedov (Cherichev, 61e), Zobnin, Kuziaev (Ierokine, 97e) – Dzyuba (Smolov, 65e), Golovin.

L’Espagne déjà dehors ! 

Il a fallu patienter plus de 120 minutes. Il a fallu prendre son mal en patience pour voir accoucher le dénouement de cet Espagne-Russie. Une rencontre pauvre en occasions et qui ne marquera pas de son empreinte cette Coupe du monde 2018. C’est finalement le résultat inattendu qui interpelle avec le pays hôte en vainqueur devant une Espagne rattrapée par son style inefficace et dépourvue d’inspiration.

Ignashevich entre dans l’histoire… malgré lui

Peu importe les couleurs russes qui drapaient l’écrin moscovite de Loujniki, peu importe l’ardeur d’une nation prête à réaliser l’un des exploits majeurs de cette Coupe du monde. L’Espagne a démarré la rencontre dans le costume de favori et a été à la hauteur de son statut sur la pelouse. En prenant rapidement le jeu à leur compte, les partenaires de David Silva et Diego Costa ont rapidement acculé une équipe russe acculée et contrainte de défendre très bas. L’étreinte technique espagnole a fini par pousser à la faute le pays hôte. Sur un coup franc excentré côté droit frappé par Asensio, titularisé à la place d’Iniesta, Ignashevich ceinture Sergio Ramos dans la surface et trompe involontairement son gardien Akinfeev, devenant au passage le plus vieux joueur à inscrire un csc dans l’histoire de la Coupe du monde (38 ans). 

Piqué la joue comme Umtiti

Souveraine après cette ouverture du score, la Roja se heurte néanmoins à un bloc russe compact réduisant les espaces. Et les hommes de Stanislav Cherchesov saisissent la moindre occasion pour se montrer dangereux, à l’instar de cette frappe de la pépite Golovin (36e). Mais c’est sur une invraisemblable bévue de Piqué, coupable d’une main comme Umtiti contre l’Australie, que la Russie revient dans le match grâce au penalty transformé par Dzyuba. Une aubaine tant le champion du monde 2010 avait insufflé son tempo durant ce premier acte (74,5 % de possession, 438 passes dont 394 réussies contre 144 pour les Russes). 

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne change pas. Les Espagnols confisquent le ballon mais manquent cruellement d’inspiration dans les derniers mètres pour mettre mettre à mal l’arrière-garde russe, à l’image des ratés successifs de Costa (51e) et Busquets (53e). Les minutes s’égrènent lentement, les Russes sont gagnés par les crampes et il faut attendre une double parade d’Akinfeev devant les entrants en jeu Iniesta et Aspas pour sortir le public de sa torpeur (85e).

La prolongation arrivée, les débats se poursuivent sur les mêmes bases avec une Russie émoussée physiquement, effectuant d’ailleurs un quatrième remplacement. Une première dans l’histoire de la Coupe du monde. Il y aura bien une dernière fulgurance de Rodrigo pour nous sortir – ponctuellement – de l’ennui (109e). En vain. 

Les tirs au but, seule réponse à l’ennui

C’est finalement au terme d’une séance de tirs au but haletante que le stade a vibré. Héroïque, le gardien russe a arrêté les deux tentatives de Koke et Aspas tandis que De Gea a manqué d’autorité et n’a pu éviter la chute des siens. Une terrible désillusion pour la Roja qui, comme en 2006, sort dès les 8es de finale et se retrouve éliminée par le pays hôte de la compétition pour la quatrième fois de son histoire. La Russie, elle, s’offre un authentique exploit et s’octroie encore le droit de rêver sur ses terres en attendant la Croatie ou le Danemark en quarts. 

https://rmcsport.bfmtv.com/football/coupe-du-monde-l-espagne-eliminee-par-la-russie-immense-surprise-au-bout-de-l-ennui-1481713.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.