Deontay Wilder rêvait d’envoyer son prochain adversaire, Dominic Breazeale, au septième ciel. Il s’est contenté de le mettre au tapis samedi, dès le premier round, sur un punch d’une violence inouïe. 

Deontay Wilder avait dévoilé, sans doute autant pour le show qu’en raison de tendances sociopathiques, la facette la plus meurtrière de sa personnalité il y a quelques jours. « C’est le seul sport où vous avez le droit de tuer un homme tout en étant payé à la fin du combat. C’est légal. Alors pourquoi ne pas utiliser mon droit de le faire ? », avait lancé l’Américain en guise d’introduction à son combat face à Dominic Breazeale samedi soir à Brooklyn. Wilder s’en est tenu à la métaphore, mais il a parfaitement illustré son propos. Le champion WBC de 33 ans n’a eu besoin que de 2 minutes pour envoyer son adversaire du soir au tapis d’un punch du droit absolument dévastateur, contraignant l’arbitre à arrêter immédiatement les frais. Le bruit de l’impact est assez glaçant.

[embedded content]

« J’ai laissé sortir tout ce qu’il y avait en moi ce soir », a résumé Wilder pour RDS. Ce qu’il avait en lui, c’était la frustration de ne pas avoir pu faire mieux que match nul contre Tyson Fury en décembre dernier, après 40 victoires par KO en autant de combats, retardant son clash attendu depuis des années avec le crack britannique Anthony Joshua. Avec 6 kg de plus que face à Fury, le « Bronze Bomber » n’a pas traîné et a répété son envie de retrouvailles avec le « Gipsy King » Fury avant de s’occuper du cas Joshua. Ce dernier, toujours invaincu également, n’aura sans doute pas été rassuré par ce qu’il a vu sur le ring du Barclays Center. En juin 2016, il avait eu lui besoin de 7 rounds pour plier l’affaire face au même Breazeale, qui a fait office de menu fretin pour Wilder.

http://www.sports.fr/boxe/articles/deontay-wilder-a-mis-ko-dominic-brazeale-en-2-minutes-2475631/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.