Patrice Gergès, le DTN de l’athlétisme français, tirait dimanche un « beau bilan » des Mondiaux en salle, marqués notamment par les deux titres de Kevin Mayer à l’heptathlon (6 348 points) et Renaud Lavillenie à la perche (5,90m).

« La dernière fois qu’on a eu deux médailles d’or, c’était déjà à Birmingham, en 2003. L’air anglais nous va bien. » Driss Maazouzi s’était imposé sur 1 500m (3’42″59) et Muriel Hurtis sur 200m (22″54).

Gergès remercie Ruben Gado, septième de l’heptathlon (5 927 points): « C’est un bleu à ce niveau, mais s’il n’avait pas été là, Mayer n’aurait peut-être pas eu l’or autour du cou. Car il l’a vraiment harangué dans la dernière ligne droite, pour qu’il aille jusqu’au bout ! » Quant à Renaud Lavillenie, « il n’est pas bordelais mais il est comme le Bordeaux, il se bonifie vraiment avec l’âge »: « Il montre qu’il a encore les capacités de passer six mètres. Il prend un plaisir immense et ça transpire, c’est positif pour tout le monde. »

http://www.sports.fr/athletisme/articles/deux-titres-mondiaux-en-salle-c-est-rare-pour-les-bleus-2102942

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.