Lanternes rouges de la Poule 5 de la Champions Cup, les Toulonnais n’ont plus rien à espérer ni à viser dans cette saison de Coupe d’Europe, si ce n’est de quitter la compétition tête haute, à commencer par la réception d’Edimbourg ce samedi, à Mayol (18h30). Seulement, les Ecossais, qui font la course en tête, ne l’entendent pas de cette oreille, à l’image de leur manager Richard Cockerill, qui sait lui mieux que quiconque ce que représente Mayol à Toulon pour avoir entraîné et mené le RCT jusqu’en finale du Top 14 en 2017 (défaite face à Clermont). 

« C’est l’un des endroits les plus durs où aller dans le monde, ose ainsi le technicien anglais sur BBC SportJe ne suis pas inquiet à l’idée de me rendre là-bas, mais excité. Nous voudrons écrire l’histoire samedi, et devenir la première équipe écossaise à gagner à Mayol. » Son équipe n’avait fait qu’une bouchée de l’équipe de Patrice Collazo lors du match aller à Murrayfield (40-14). Mais Edimbourg n’a remporté que 2 succès en 18 déplacements sur le sol français (contre Castres en 2008 et au Racing 92 en 2012). Un Cockerill convaincu que Toulon a progressé par rapport à son début de saison : « Je pense qu’ils seront meilleurs. Ils avaient beaucoup de blessés, ils n’avaient pas leur meilleure équipe. Ils ont des joueurs de classe mondiale. Je connais assez Toulon pour savoir qu’ils ne voudront jamais perdre à la maison. Ça sera une source de motivation pour eux. » 

http://www.sports.fr/rugby/coupe-d-europe/articles/edimbourg-cockerill-devenir-la-premiere-equipe-ecossaise-a-gagner-a-mayol-2363147/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.