Il n’aura fallu que quelques heures. Tombée la nuit dernière, l’information du journaliste Ariel Helwani est confirmée: le Bellator va bel et bien doubler l’UFC et organiser le premier grand événement de MMA en France depuis la légalisation de la discipline (placée sous l’égide de la Fédération française de boxe) il y a quelques mois. Comme annoncé, la chose se passera à Paris le 10 octobre. Mais on a désormais plus de détails grâce au communiqué de presse publié par le Bellator, deuxième plus grande organisation du genre à travers la planète derrière le mastodonte UFC

Kongo et « MVP » en têtes d’affiche

Le lieu sera à la hauteur de cette grande première sur le territoire français puisque la soirée aura lieu à l’AccorHotels Arena (ex-Bercy). Au programme? Treize combats de MMA et trois de boxe anglaise. Dix Français seront sur la carte et, comme on pouvait s’y attendre, le combat principal verra à l’œuvre le poids lourd vétéran Cheick Kongo, pionnier du MMA français originaire de Paris et ancien de l’UFC, contre l’Américain Timothy Johnson, une revanche de leur premier combat d’octobre 2018 conclu sur une victoire de Kongo par KO au premier round.

Billets en vente dès mardi

Le seul autre combat pour l’instant annoncé, et qui partage le poster de l’événement, opposera le spectaculaire Britannique Michael « Venom » Page à l’Ecossais Ross Houston chez les welters. Si l’enceinte ne devrait pas pouvoir faire le plein, crise sanitaire oblige, les fans de MMA désireux de vivre cette première dans la salle pourront obtenir des billets dès le mardi 15 septembre à 10h sur les sites du Bellator et de l’AccorHotels Arena. Si elle commence déjà à se vivre dans les clubs, la légalisation du MMA en France va enfin prendre un tour concret avec ce premier grand événement à Paris. 

https://rmcsport.bfmtv.com/boxe/enceinte-combats-billetterie-le-bellator-confirme-son-evenement-mma-a-paris-et-donne-des-details-1975066.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.