Auréolé de la prestation réussie à Old Trafford par le PSG (2-0), l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, loué pour ses méthodes, entretient sa réputation de meilleure recrue du club de la capitale. Et bénéficie avec de la clémence des instances pour ses (rares) écarts de discipline…

Les récents 8e de finale de la Coupe de France avaient été plutôt chauds sur les bancs, à l’image de la qualification attendue, mais finalement acquise dans la douleur par le PSG sur le terrain des amateurs du FC Villefranche Beaujolais (3-0, a.p.).

 

Une rencontre au cours de laquelle Thomas Tuchel, l’entraîneur parisien, avait fini par perdre ses nerfs. Déjà remonté contre un arbitrage coupable à ses yeux de ne pas suffisamment protéger ses joueurs, l’Allemand, pour une faute de trop, était sorti de ses gonds pour finir par subir sa première expulsion depuis son arrivée dans le foot français. « J’ai juste dit que ça ne méritait pas seulement un carton jaune, pas un mot de plus, avait expliqué le technicien, sur Eurosport 2, faisant référence à une faute de Ndiaye sur Leandro Paredes, en seconde période (72e). Si ça suffit pour être exclu… Je dois l’accepter, mais c’est dur. J’ai dit une seule phrase. » Un comportement qui lui vaudra 2 matches de suspension avec sursis ; c’est la décision rendue ce vendredi par la Commission de discipline de la FFF en charge de la compétition. Elle intervient dans la foulée du mea culpa formulé par Pascal Garibian, le patron de la Direction technique de l’arbitrage (DTA), auprès des dirigeants du PSG avec la reconnaissance que les fautes commises en championnat par le Rennais M’Baye Niang, le 27 janvier, et le Lyonnais Nabil Fekir, le 3 février, respectivement sur Thilo Kehrer et, déjà, Leandro Paredes ne méritaient pas un simple carton jaune.      

Homologue lillois de Tuchel, Christophe Galtier est moins épargné, puisque le coach du Losc écope de 3 matches de suspension, dont 1 avec sursis pour son comportement lors du 8e de finale RennesLille (2-1), marqué par l’expulsion de son capitaine Adama Soumaoro. Une décision que n’avait pas accepté Galtier, entre incompréhension et ironie: « L’arbitre s’est précipité, avait estimé le technicien au micro de RMC Sport. On a deux joueurs qui partent pied en avant sur le ballon et le mien prend le ballon. Les deux se rentrent dedans. C’est une drôle d’interprétation, il n’est pas aidé par le VAR, mais ça aurait pu être pareil avec le VAR vu qu’il était dans un grand jour Monsieur Lesage. Evidemment que cette expulsion nous coûte cher. » Soumaoro sera lui suspendu 4 matches. 

« Les décisions concernant Thomas Tuchel et Christophe Galtier prennent effet à partir du lundi 18 février, celle pour Adama Soumaoro est effective depuis le 7 février. Les appels des décisions ne sont pas suspensifs« , précise par ailleurs un communiqué officiel.

http://www.sports.fr/football/coupe-de-france/articles/psg-et-tuchel-devient-intouchable-2393669/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.