Dos au mur après sa défaite inaugurale contre Dominic Thiem, Roger Federer s’est relancé en dominant le débutant italien Matteo Berrettini (7-6 [2], 6-3) ce mardi au Masters. Mais il lui faudra sans doute battre Novak Djokovic dans deux jours pour accéder au demi-finale.

Du haut de ses 17 participations au Masters, Roger Federer n’avait pas besoin qu’on lui fasse un dessin sur sa situation dans la compétition après sa défaite d’entrée contre Dominic Thiem (7-5, 7-5) dimanche. « La suite ? C’est très simple: je n’ai plus le droit de perdre. Une défaite et je rentre à la maison », avait résumé le Suisse. Et le n°3 mondial a bien su rebondir en dominant ce mardi Matteo Berrettini (7-6 [2], 6-3), qui devra encore patienter pour devenir le premier Italien à remporter un match au tournoi des maîtres.

« On vient ici pour jouer trois matches, c’est l’un des plus gros objectifs de la saison, a expliqué Federer après sa victoire. Il fallait essayer de se débarrasser des pensées négatives. Tout n’avait pas été mauvais contre Thiem, j’étais prêt pour aujourd’hui. » Le Bâlois est en quelque sorte un spécialiste des deuxièmes matches au Masters, où il affiche un bilan parfait (17-0). Quand il gagne, il enchaîne. Quand il perd, et c’était déjà la cinquième fois, il parvient à chaque fois à se relancer.

Sans survoler la rencontre contre Berrettini, Federer a fait parler son expérience en négociant impeccablement le tie-break du premier set avant de breaker d’entrée dans la deuxième manche. Face à un adversaire à qui il n’avait laissé que cinq jeux en juillet dernier à Wimbledon (6-1, 6-2, 6-2), « Rodger » a connu quelques petits accrocs, notamment à 4-3 dans le deuxième set quand il a dû écarter trois balles de débreak.

Et Federer sait que le plus dur l’attend désormais, avec ce duel contre Novak Djokovic dans deux jours. Sauf cas de figure complexe, le Suisse devra l’emporter, et si possible en deux sets, pour atteindre le dernier carré du Masters pour la 16e fois en 17 participations. Mais en face, il devra battre un joueur qui sait désormais, depuis la défaite de Rafael Nadal lundi soir, qu’un carton plein dans le tournoi l’assurerait de terminer la saison n°1 mondial. Quoi qu’il arrive, ça promet.

http://www.sports.fr/tennis/atp/articles/federer-pas-encore-pret-a-rentrer-a-la-maison-2625653/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.