Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’ATP Cup, dont la prochaine édition aura lieu en janvier 2020 à Perth, et dont le format se rapproche grandement de celui de la Coupe Davis.

Le mode de qualification

C’est le classement du n°1 de chaque pays qui détermine les qualifiés pour l’ATP Cup. Une première sélection est faite au mois de septembre, après l’US Open, et 18 billets ont été accordés (Serbie, Espagne, Suisse, Russie, Autriche, Allemagne, Grèce, Japon, Italie, France, Belgique, Croatie, Argentine, Géorgie, Afrique du Sud, Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne). L’Australie, pays-hôte de la compétition (3-12 janvier à Perth), est automatiquement invitée. Avec le forfait annoncé de Roger Federer et celui de Stan Wawrinka, la Suisse s’est retirée de la compétition, au profit de la Bulgarie de Grigor Dimitrov. Les cinq autres places ont été attribuées cette semaine aux pays restants dont le n°1 est le mieux classé: le Chili (Garin), la Pologne (Hurkacz), l’Uruguay (Cuevas), la Moldavie (Albot) et la Norvège (Ruud).

L’équipe de France

La sélection s’effectue en fonction du classement ATP. Gaël Monfils et Benoît Paire étaient les deux Français les mieux classés en septembre, mais c’est désormais Lucas Pouille qui occupe le rang de n°2 tricolore et figure dans la liste des engagés publiée mercredi par l’ATP. Chaque équipe peut comporter jusqu’à cinq joueurs. Le capitaine est choisi par le n°1. A Bercy, Gaël Monfils a annoncé que ce rôle avait été confié à Gilles Simon.

Le format de la compétition

Il se rapproche de celui de la Coupe Davis avec six groupes de quatre équipes, puis huit qualifiés pour les quarts de finale: les six vainqueurs de groupe, et les deux meilleures deuxièmes. Chaque rencontre comprend deux simples et un double: d’abord un duel entre les n°2, puis celui entre les n°1 de chaque pays. Le double est joué dans tous les cas, même s’il y a 2-0 après les simples. L’équipe de France a été placée dans le groupe A. Elle affrontera la Serbie (comme en Coupe Davis), l’Afrique du Sud et le Chili.

Le plateau

Il devrait réunir les meilleurs joueurs de la planète, avec pratiquement l’intégralité du Top 20 (et 26 des 30 meilleurs joueurs du monde, selon l’ATP). Pour le moment, seuls Roger Federer, qui souhaite se reposer, et Stan Wawrinka, qui préfère disputer le tournoi de Doha, ont annoncé leur forfait. 

Les différences avec la Coupe Davis

La première différence est le positionnement dans le calendrier: quand la Coupe Davis est programmée à l’automne (18-24 novembre 2019), au bout du bout d’un calendrier déjà très chargé, l’ATP Cup offre en tout début de saison un terrain de jeu idéal pour préparer le premier tournoi du Grand Chelem de la saison, l’Open d’Australie, qui débute huit jours plus tard (20 janvier-2 février 2020). L’autre différence majeure est l’attribution de points ATP, selon un barème de points établi en fonction du classement de l’adversaire. Au maximum, un joueur qui remporterait tous ses simples peut empocher jusqu’à 750 points. Ce paramètre avait ému Reilly Opelka, qui estime le système injuste: un joueur comme lui, n°3 américain (33e mondial) ou le n°3 espagnol Pablo Carreno-Busta (27e) aura moins l’opportunité de marquer des points que des joueurs moins bien classés comme le n°1 norvégien, Casper Ruud (55e). Le prize-money est de 15 millions de dollars pour l’ATP Cup, et celui de la Coupe Davis est de 27 millions de dollars (18 millions pour les joueurs, 9 millions pour les fédérations).

http://www.sports.fr/tennis/atp/articles/format-prize-money-equipe-de-france-tout-savoir-sur-l-atp-cup-2626844/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.