C’est un drapeau qui a pourtant voyagé dans toute l’Europe. De Dublin à Cardiff, en passant par Rome. Toujours là pour soutenir fièrement les Bleus. Mais samedi soir, l’étendard d’Antoine Douniol n’a pas franchi le service de sécurité du Stade de France, selon Le Courrier Picard. A la grande surprise de ce commercial de 37 ans, habitué à le ramener dans l’enceinte dionysienne.

D’une taille imposante, son drapeau bleu-blanc-rouge est orné d’un coq et de deux inscriptions: « Picardie » en bas (sa région d’origine) et « XV de France » en haut. Et c’est cette référence à l’équipe de France de rugby qui lui a valu de se faire recaler. « Ils nous ont dit que la Fédération française de football n’en voulait pas », témoigne Antoine Douniol, venu avec sa famille après avoir acheté un pack comprenant cinq places.

Une soirée à la consigne du stade

Il a eu beau expliquer aux stewards qu’il avait l’habitude de replier le haut de son étendard, impossible d’entrer avec. Pas même pour le clin d’œil aux Bleus de Jacques Brunel, qui se sont envolés pour le Japon afin de disputer la Coupe du monde 2019. Résultat: le fameux drapeau a passé la soirée à la consigne du stade. Ce qui n’a pas empêché les joueurs de Didier Deschamps de l’emporter, au terme d’un beau spectacle (4-1).

https://rmcsport.bfmtv.com/football/france-albanie-un-drapeau-tricolore-interdit-a-cause-d-une-reference-rugby-1764309.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.