Tout peut arriver sur le circuit en ville de Bakou, théâtre du Grand Prix d’Azerbaïdjan. On ne croyait pas si bien dire… Sauf qu’on a frôlé le pire ce vendredi, lors d’une première séance d’essais libres, qui n’a pas pu aller à son terme. 

La raison ? Un défaut de sécurité sur la piste quand, au passage de la Williams du jeune rookie George Russel, l’un des seuls 3 pilotes à être alors sortis des paddocks (avec les 2 Ferrari), une bouche d’égout s’est tout bonnement descellée en pleine ligne droite ! Le fond plat en carbone de la monoplace a volé en éclats sous la violence du choc et d’un impact survenu à pleine vitesse, à l’endroit même du cockpit où le champion de Formule 2 est installé… La lourde pièce de métal, qui avait déjà décollé au passage de Charles Leclerc et de sa Ferrari, aurait pu transpercer la voiture… Et on frémit quant aux conséquences potentielles sur l’intégrité physique du Britannique. 

Après un tel épisode, la direction de course est évidemment sur des charbons ardents, contrainte non seulement de remédier à ce défaut de sécurité, mais aussi de passer au crible l’ensemble du circuit pour prévenir un autre potentiel incident. 

La séance est définitivement interrompue et on est en droit de s’interroger sur la bonne tenue de la 2e séance d’essais libres, programmée à l’origine en début d’après-midi (14h50).   

http://www.sports.fr/f1/articles/gp-d-azerbaidjan-libres-1-la-seance-n-ira-pas-a-son-terme-2455273/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.