C’est un ouf de soulagement pour le monde de la boxe. La discipline devrait bien être au programme des Jeux olympiques de Tokyo l’an prochain. C’est en tout cas ce qu’a recommandé la commission exécutive du Comité international olympique ce mercredi (CIO). Une décision qui doit désormais subir une ultime validation en juin prochain (du 24 au 26), lors de la prochaine session du CIO.

« La commission d’enquête a été mise en place le 30 novembre 2018, en raison de sérieux problèmes concernant les finances, la gouvernance, l’éthique et l’arbitrage, rappelle le CIO dans un communiqué. Ces domaines de préoccupation avaient déjà été soulevés en 2017 et suivis de près. Depuis, il n’y a pas eu de progrès satisfaisants. »

Le CIO prend la main sur l’organisation

L’organisation du tournoi olympique devrait en revanche passer sous la responsabilité du CIO. La Fédération internationale est donc écartée. Le quota de boxeurs restera à 286, pour un total maintenu à huit événements masculins et cinq féminins, dispositions déjà validée il y a deux ans par le CIO (à Rio, il y avait dix compétitions masculines et seulement trois chez les femmes). 

Des qualifications entre janvier et mai

Le CIO met d’ailleurs en place un groupe pour travailler notamment sur les tournois de qualification – prévus entre janvier et mai 2020 – définir les catégories de poids et accentuer l’égalité des sexes dans la discipline. « La décision d’aujourd’hui a été prise dans l’intérêt des athlètes et de la boxe », résume le président du CIO Thomas Bach. L’Association internationale de boxe amateur (AIBA), qui gérait auparavant l’organisation des épreuves olympiques. Mais Thomas Bach évoque une possible levée de suspension si des « changements fondamentaux » sont apportés.

https://rmcsport.bfmtv.com/boxe/jo-2020-la-boxe-sauve-sa-place-avec-un-gros-changement-d-organisation-1696823.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.