Samir Dahmani, le compagnon de Clemence Calvin (qui est aussi un athlète de haut niveau), aurait joué un rôle plus qu’important dans la fuite de son amie face à un contrôle antidopage.

De nouveaux détails ont fuité à propos de l’affaire Clemence Calvin, et ils ne vont pas vraiment dans le sens de l’athlète française… Vendredi, Le Monde précise ainsi que Samir Dahmani, le compagnon de Calvin (double champion de France en titre du 1 500m en salle), s’est interposé physiquement face à un membre de l’AFLD (Agence française de lutte contre le dopage) afin de permettre la fuite de son amie.

Pour rappel, les faits reprochés datent d’il y a seulement 10 jours, le mercredi 27 mars lors d’un stage au Maroc. Ce « no show » pour le moins musclé, donc, fait suite à un autre refus au début du mois après le semi-marathon de Paris (alors qu’elle aurait pu valider un record de France). La vice-championne d’Europe du marathon ne s’est toujours pas exprimée, elle qui faisait déjà l’objet de suspicions à cause de variations dans son passeport biologique.

Elle est menacée de quatre ans de suspension de la part de la Fédération française, et ça pourrait être pire pour Dahmani. Celui-ci risque en effet six mois de prison. Enfin, on apprend que cette fuite aurait eu lieu à Marrakech et non à Ifrane, là où Calvin était censée se trouver selon la localisation transmise à l’AFLD. Jusque-là, Dahmani faisait jouer le fait qu’elle n’était simplement pas à Ifrane, et surtout qu’il n’était pas avec elle…

http://www.sports.fr/athletisme/articles/le-compagnon-de-calvin-serait-intervenu-2437376/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.