Suicide ou accident? Les enquêteurs qui travaillent sur la mort de Christophe Dominici, qui s’est tué mardi dans le domaine de Saint-Cloud, ne peuvent pas encore répondre à cette question. Le principal témoin du drame a pourtant été entendu, mais ses déclarations ne permettent pas d’établir précisément les circonstances du drame, selon les informations rapportées ce jeudi par Le Parisien.

Le témoin, un cycliste, a vu Christophe Dominici faire sa chute mortelle d’une vingtaine de mètres. L’ancien international français de rugby est passé par-dessus un parapet en béton d’une avenue située à proximité de l’autoroute A13. Impossible cependant pour l’homme entendu par les policiers de dire s’il s’agissait d’une chute volontaire ou non.

Pas d’intervention d’un tiers

À défaut de pouvoir lever ce doute, l’enquête déjà pu permis d’établir que Christophe Dominici n’avait pas été poussé par quelqu’un. Une conclusion apportée par l’autopsie du corps, qui doit encore fait l’objet d’analyses toxicologiques. Celles-ci pourraient éventuellement donner des indices pour savoir si l’ancien joueur du Stade Français aurait pu avoir la volonté de se jeter dans le vide ou s’il a été victime d’une perte d’équilibre.

Marqué par plusieurs épisodes difficiles dans sa vie, « Domi » souffrait beaucoup. « Je crois qu’on n’a pas mesuré dans quel tracas il était », a d’ailleurs regretté son ancien coéquipier Vincent Moscato au micro de RMC. Sa veuve aurait toutefois assuré aux enquêteurs qu’elle ne croyait pas à l’hypothèse du suicide.

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/mort-de-dominici-les-circonstances-du-drame-encore-incertaines-apres-l-audition-d-un-temoin-2011212.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.