Sous le coup d’une exclusion de toute compétition européenne avec sursis, à la suite des incidents violents et à l’envahissement de terrain survenus le 13 avril 2017, déjà en Ligue Europa, contre Besiktas, l’Olympique Lyonnais, de nouveau dans le collimateur de l’UEFA, a réagi ce jeudi par un communiqué. Et ce dernier s’apparente à une réponse, pour ne pas dire une vraie défense de la part du club rhodanien, sujet à l’ouverture d’une procédure disciplinaire de la part de l’instance européenne pour « comportement raciste » et « jet d’objets et utilisation d’engins pyrotechniques », après la rencontre retour de Ligue Europa perdue contre le CSKA Moscou ainsi que des « perturbations de la foule » et « des escaliers bloqués ».

« Aucun spectateur n’a déposé plainte pour agression raciste »

Dans son communiqué, l’OL affirme, avec l’appui des caméras de surveillance du Groupama Stadium, que les « faits évoqués ne sont pas de même nature que ceux intervenus lors du match contre Besiktas en 2017 » et que « les attaques contre les forces de l’ordre ont été commises sur la voie publique, à l’extérieur du périmètre de responsabilité du club. » Dans ce même courrier, l’OL revient sur l’accusation de comportements racistes dont il fait l’objet.

​​​​​​​« Concernant les prétendus comportements racistes, les outils de vidéo-surveillance ont permis d’isoler un individu dont la gestuelle furtive pourrait être assimilée à une expression raciste. Ces outils ont également permis d’apercevoir pendant une poignée de secondes un étendard sur lequel figurerait un symbole raciste. L’Olympique Lyonnais a déposé plainte contre les personnes concernées par ces faits, qui ont été identifiées par la vidéo-surveillance du Groupama Stadium, et il a fourni les vidéos à la justice pour que celle-ci détermine les suites données à ces actes. Aucun spectateur n’a déposé plainte pour agression raciste. » 

En conclusion, l’OL félicite « les services de la Préfecture et l’ensemble des forces de l’ordre pour leur collaboration et il souligne enfin l’efficacité du système de vidéosurveillance du Groupama Stadium qui a permis d’avoir un éclairage précis sur ce qui s’est effectivement déroulé à l’occasion du match contre le CSKA Moscou et d’identifier les personnes ayant eu un comportement répréhensible. »

VIDÉO. Fabinho au PSG ? Les rumeurs font « sourire » Vasilyev (qui accuse les Parisiens)

http://rmcsport.bfmtv.com/football/ligue-europa-la-reponse-de-l-ol-a-l-enquete-ouverte-par-l-uefa-1407713.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.