Jean-Pierre Papin, Didier Drogba… l’Olympique de Marseille a toujours aimé s’enflammer pour ses attaquants, qui soulevaient les foules du Vélodrome à coups de buts et de percées dans la surface. Mais la saison dernière, les supporters ont davantage vibré grâce aux exploits de Florian Thauvin, Dimitri Payet voire Morgan Sanson que d’une pointe pas vraiment convaincante. Car ni Kostas Mitroglou, ni Valère Germain n’ont convaincu à ce poste.

L’an dernier, le club phocéen avait fait venir le Monégasque pour faire figure de complément à un buteur qui devait emmener le projet. Sauf que ce grand numéro 9 attendu n’est jamais arrivé et les dirigeants marseillais s’étaient résolus à recruter Kostas Mitroglou le dernier jour du mercato. 15 millions d’euros tout de même pour le joueur de Benfica, en prime arrivé blessé… et cette somme n’englobe que 50% des droits. Cher le second couteau.

Neuf buts pour Germain, neuf aussi pour Mitroglou

Entre blessures et difficultés d’adaptation, le Grec n’aura marqué qu’à neuf reprises en Ligue 1 l’an dernier. Un chiffre qui, reporté à son nombre de matches (19), pourrait presque paraître correct. Mais avec des ambitions aussi élevées que celle de l’OM, difficile de s’en satisfaire. Neuf buts, c’est aussi le total de réalisations de Valère Germain la saison dernière, en 35 rencontres.

Conscient qu’il lui faut un buteur, le board marseillais s’est attardé sur le dossier Mario Balotelli, très convaincant lors de ses deux saisons niçoises et qui, grâce à un gentleman agreement, a la possibilité de partir de l’OGCN. Sauf que le dossier n’avance pas, faute d’accord avec le club. La piste Olivier Giroud a un temps été évoquée, sans qu’elle ne s’avère concluante, le Français préférant s’accrocher pour tenter de devenir titulaire à Chelsea. Et depuis… plus grand-chose.

Vers la quête d’un neuf et demi?

Pour Lionel Charbonnier, membre de la Dream Team RMC Sport, l’OM se trompe peut-être de cible. « Il faut trouver quelqu’un d’autre… ou peut-être un complément. Combien coûte Hatem Ben Arfa?, interroge l’ancien gardien. Il est libre? Un neuf et demi comme un Ben Arfa pour tourner autour de Kostas Mitroglou en point d’appui, c’est peut-être intéressant. Ou pourquoi pas garder Mitroglou et Germain avec un Ben Arfa derrière. Moi, ça me plairait bien. » Libre depuis son départ au Paris Saint-Germain, Hatem Ben Arfa est pour l’heure peu cité depuis le début du mercato.

Ne pas enterrer Mitroglou mais…

Faut-il enterrer Mitroglou? Pas sûr. L’attaquant grec semblait trouver peu à peu ses marques en fin de saison dernière. Seul, il ne pourra pas être le buteur providentiel, cette pointe charismatique aux allures de machine à buts. Reste qu’avec une préparation pleine, le joueur peut être un atout. Mais pas seul.

« Mitroglou n’est pas, je pense, un buteur né, c’est quelqu’un pour jouer à deux, précise Lionel Charbonnier. On peut jouer en contre avec lui, mais il faut le mettre à deux. Pour jouer en contre, si tu veux un gars tout seul et dans la percussion, ce n’est pas fait pour lui. Par contre, quand tu joues bas et que tu as besoin de ressortir la balle, aller chercher Mitroglou qui se met côté ballon, qui garde la balle pour laisser le bloc remonter, remiser, avec quelqu’un qui tourne autour de lui, c’est possible. Je ne suis pas sûr que l’association Mitroglou-Germain soit la bonne. Par contre, Mitroglou-Ben Arfa, ce n’est pas le même registre. »

Un point d’appui pour libérer Thauvin et Payet

Après tout l’an dernier, l’OM a atteint la finale de la Ligue Europa sans ce fameux grand attaquant de pointe. Grâce à un bloc équipe compact et surtout les étincelles de ses joueurs de côté Florian Thauvin (22 buts et 11 caviars en 35 matches de Ligue 1) et Dimitri Payet (six buts et 13 passes décisives), le club a même frôlé le podium en Ligue 1 et donc la Ligue des champions. Il n’a pas manqué grand-chose… à part peut-être un buteur pur, capable de débloquer la situation.

« Il y a des buteurs. Mais en amenant un joueur qui va focaliser les attentions des deux axiaux, cela pourrait peut-être permettre à Thauvin et Payet de marquer encore plus, ajoute Lionel Charbonnier. Si tu vas chercher un neuf et demi, rapide et adroit devant le but, cela va focaliser les défenses et notamment les axiaux, et cela va donc ouvrir des portes sur les côtés. Mitroglou le fait mais tout seul, ce n’est pas suffisant. » Finalement, l’OM s’est peut-être trompé de priorité…

https://rmcsport.bfmtv.com/football/l-om-a-t-il-vraiment-besoin-d-un-grand-attaquant-1502043.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.