Comme un mauvais présage, Pep Guardiola a évoqué ce jeudi la possibilité de se faire licencier par les dirigeants de Manchester City. L’entraîneur espagnol a alors lié son avenir aux résultats de son équipe en Ligue des champions. Des déclarations qui prennent désormais un nouveau sens avec la décision vendredi de l’UEFA, d’exclure le club anglais de toutes les compétitions européennes pour deux saisons, en raison d’une violation du règlement du fair-play financier. 

« Si nous ne gagnons pas contre le Real Madrid, le propriétaire ou le directeur sportif viendra me dire: ‘Ce n’est pas suffisant, nous voulons la Ligue des Champions’ et ils me licencieront et je dirai: ‘D’accord, merci, c’était un plaisir’, a lancé Guardiola ce jeudi devant les médias anglais. Mais c’est finalement l’ancien technicien de Barcelone et du Bayern Munich qui pourrait devancer la décision de ses dirigeants. En cas de défaite face à l’équipe de Zinédine Zidane, si Manchester City n’obtient pas gain de cause auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), Guardiola n’aurait donc plus la possibilité d’ajouter une Ligue des champions à son palmarès, dernier objectif affiché de son aventure en Angleterre. 

Le rêve de la Juventus

Sous contrat jusqu’en juin 2021, ne pas disputer la Ligue des champions serait forcément un frein pour un entraîneur qui a déjà remporté à deux reprises la compétition. La presse européenne spécule déjà sur son avenir ce samedi. En Italie, la Gazzetta dello Sport rappelle que le rêve de la Juventus s’appelle toujours Pep Guardiola. Son nom avait déjà circulé l’été dernier au moment du départ de Massimiliano Allegri, avant finalement l’arrivée de Maurizio Sarri. Déjà passé en Serie A en tant que joueur, Guardiola n’y a pas encore mis les pieds à la tête d’une équipe. La piste de Barcelone pour un retour est également évoquée par le quotidien italien. 

En Angleterre, The Telegraph prétend que l’homme qui a conquis 2 Premier League pourrait prendre la décision de quitter son poste d’entraîneur si l’interdiction reste en vigueur. De même pour Kévin De Bruyne, l’un des joueurs majeurs de Manchester City. Ces dernières semaines, l’existence d’une clause secrète dans le contrat de Guardiola fuitait dans la presse anglaise. Celle-ci, signée lors de sa dernière prolongation et liée à plusieurs souhaits de ses dirigeants, lui permettrait de quitter Manchester City à l’issue de sa saison.

Guardiola n’a pas prolongé 

Face aux médias, Pep Guardiola n’avait pas hésité lui à faire part de son envie de prolonger l’aventure avec Manchester City, se disant « ouvert » à cette idée. Mais cette possibilité ne s’était pas concrétisée dans les faits jusqu’à l’annonce de l’UEFA. Mais a pris de facto, sérieusement du plomb dans l’aile avant la décision du TAS.

Arrivé à l’été 2016 sur le banc de Manchester City, Pep Guardiola boucle sa 4e saison avec l’équipe mancunienne. Actuellement deuxième de Premier League à 22 points de Liverpool après 25 journées, jamais Pep Guardiola n’avait affiché un bilan aussi peu convaincant dans sa carrière de manager à ce stade de la saison avec 3 nuls et 6 défaites. Son mandat avec Barcelone s’était d’ailleurs arrêté à l’issue de cette quatrième saison. A Guardiola et ses joueurs désormais de faire abstraction du contexte pour se concentrer sur le l’affiche de Ligue des champions face au Real Madrid, dont la rencontre aller aura lieu le 26 février prochain. Le choc de ces huitièmes prendra forcément une autre ampleur avec la dernière décision de l’UEFA. 

https://rmcsport.bfmtv.com/football/manchester-city-exclu-des-coupes-d-europe-quel-avenir-pour-guardiola-1858415.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.