Adrian Mannarino a gagné le tournoi de ‘s-Hertogenbosch dimanche, face à Jordan Thompson (7-6, 6-3). Caroline Garcia en a fait de même à Nottingham, devant Donna Vekic lors d’une finale au couteau (2-6, 7-6, 7-6).

Au fil des années, c’est presque devenu une lapalissade: le tennis français reverdit sur herbe durant l’été (ou à son approche). Adrian Mannarino en est une des représentations les plus symboliques, surtout depuis dimanche, puisque le Val-d’Oisien vient de remporter sur gazon le premier titre de sa carrière à ‘s-Hertogenbosch, contre Jordan Thompson (7-6, 6-3). Le tout au terme d’une journée marathon, surtout nerveusement, puisqu’il a d’abord dû valider un premier exploit face à Borna Coric en demi-finales.

Arrêté samedi à 3-2 dans le jeu décisif de la troisième manche, avec un mini-break en sa faveur à 3-2, « Manna » est revenu pour six points, remportant ce tie-break 7-4 après avoir raté une première balle de match face au 14e mondial. Même chose, mais dans l’autre sens, pour Richard Gasquet battu en trois petits points face à Thompson (7-5, 6-3), qui a donc buté ensuite sur son autre Français du jour. Malgré un break d’avance et quatre balles de set dans la première manche, dont deux lors du tie-break.

Garcia: « C’est la fête des pères ! »

Nanti jusqu’alors de six défaites en six finales, Mannarino s’est écroulé au sol sur sa balle de match victorieuse. La délivrance était vraiment trop profonde. Il sera 35e au classement ATP lundi, gagnant ainsi neuf places. Pas le meilleur classement de sa carrière, lui qui a déjà été 22e, mais il redevient n°4 national derrière Gaël Monfils, Benoît Paire et Lucas Pouille. La France est le pays à compter le plus de titres ATP cette année, quatre, après Jo-Wilfried Tsonga à Montpellier, Monfils à Rotterdam et Paire à Marrakech. Cependant, à deux semaines de Wimbledon, il n’y en avait pas que pour les garçons tricolores dimanche…

A Nottingham, Caroline Garcia a ainsi remporté le huitième trophée de sa carrière face à Donna Vekic (2-6, 7-6, 7-6), après avoir elle aussi dû conclure sa demi-finale quelques heures plus tôt face à sa bête noire Jennifer Brady (4-6, 6-3, 6-3), qui l’avait battue trois fois cette année (en trois confrontations). Serrant le jeu dans la deuxième manche de la finale, c’est surtout dans la troisième que la n°1 française a dû faire preuve de toute sa maîtrise, menée notamment 0-30 sur son service à 5-4 en faveur de la jeune Croate (22 ans). 

« C’était complètement fou, sourit sur beIN SPORTS celle qui sera 23e mondiale lundi (28e cette semaine). Il y a quelques semaines, je perdais Strasbourg à 7-6 au troisième, donc je connais vraiment cette sensation. Mes parents regardent ce match en vacances, à la maison… C’est la fête des pères, alors c’est un superbe cadeau ! » Louis-Paul appréciera d’autant plus que sa fille a enfin pu jouer un match complet sur gazon, sans interruption, alors qu’une majeure partie du tournoi a été déplacée cette semaine sur des courts couverts en dur (à cause de la pluie incessante).

http://www.sports.fr/tennis/articles/feu-vert-pour-mannarino-et-garcia-2500208/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.