Son entrée en matière a été particulièrement compliquée. Ce lundi soir, Rafael Nadal s’est incliné contre Alexander Zverev (6-2, 6-4), au Masters 2019 de Londres. Après la rencontre, l’Espagnol a dû en passer par la traditionnelle conférence de presse.

L’ancien numéro un mondial n’a pas vraiment apprécié une question d’un journaliste italien, la dernière de la conférence, sur son mariage: « Rafa, sachant que le mariage est un événement qui mange de l’énergie et peut perturber, ce fut le cas pour moi, est-ce que tes noces, même si tu es en couple depuis très longtemps, ont pu affecter ta préparation pour cette fin de saison? »

Nadal: « Depuis combien de temps es-tu avec ta femme? »

Ce à quoi Nadal, après un long silence, a rétorqué: « Est-ce que tu es sérieux? Il s’agit d’une question sérieuse ou d’une blague? Je suis surpris d’une telle question alors que je partage ma vie avec la même fille depuis quinze ans. J’ai une vie normale et très stable. Pour moi, cela ne change absolument rien de placer une alliance autour d’un doigt. Je suis un gars normal, tu sais. Peut-être est-ce que le mariage était stressant pour toi. Depuis combien de temps es-tu avec ta femme? »

Le journaliste sportif italien a tout naturellement répondu: « Trente ans cette année mais je la connaissais depuis cinq ans au moment de la noce. » Le joueur espagnol lui a ensuite lancé avec ironie: « Ah, alors peut-être que tu n’étais pas très sûr de toi… », avant de mettre lui-même un terme à cet échange particulièrement surréaliste: « On passe aux questions en espagnol, c’est vraiment n’importe quoi. »

[embedded content]

Djokovic l’avait imité en conférence de presse

Ce n’est pas la première fois qu’Ubaldo Scanagatta, le journaliste italien en question, fait parler de lui. Celui qui a couvert près de 160 tournois du Grand Chelem est bien connu des joueurs. En Australie, l’Italien avait déjà eu affaire à Nadal, lorsqu’il s’était tout simplement endormi en pleine conférence de presse.

Lors de la fin du prestigieux tournoi, Novak Djokovic avait provoqué l’hilarité de l’assemblée, en l’imitant avec un mythique « not too bad », accompagné de l’accent italien. De son côté, à Wimbledon, Roger Federer, après sa nette victoire face à Matteo Berrettini (6-1, 6-2, 6-2), lui avait alors proposé de changer de métier, après son erreur de pronostic d’avant-match, devant une assistance amusée.

En attendant, le Masters 2019 suit son cours et le Majorquin rencontrera, dès mercredi, le Russe Daniil Medvedev, pour un remake de la finale du dernier US Open. https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/masters-l-echange-tendu-entre-nadal-et-un-journaliste-apres-une-question-sur-son-mariage-1804522.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.