Il ne l’a jamais caché. Ce serait un rêve de gosse pour lui. Né à Paris, Tiémoué Bakayoko a grandi dans le 14e arrondissement. Au sud de la capitale. Un secteur qui abrite une partie de ses proches, ses souvenirs d’enfance et les terrains sur lesquels il a découvert le foot. Pour un titi comme lui, ce serait forcément spécial de porter le maillot du PSG. Il en aura peut-être bientôt l’occasion. En quête de renforts en cette fin de mercato, le club de la capitale a coché son nom dans ses petits papiers. Un contact est établi depuis plusieurs mois entre son entourage et Leonardo, mais les discussions ont repris de manière plus concrète il y a quelques semaines. Un prêt serait à l’étude, même si aucune offre ferme n’a encore été formulée.

>> Les infos mercato EN DIRECT

Au côté de Kanté à Chelsea

Si les négociations aboutissaient, Bakayoko débarquerait dans son quatrième club en quatre ans. Depuis son départ de Monaco à l’été 2017, dans la foulée du titre de champion de France, le milieu de terrain ne cesse de bouger. Après l’avoir acheté 40 millions d’euros, Chelsea l’a d’abord testé durant une saison. Sous les ordres d’Antonio Conte, le joueur « box to box » a disputé 43 matchs, assortis de 3 buts et 3 passes décisives (toutes compétitons confondues). Dont cinq de Ligue des champions.

Le plus souvent comme titulaire, au côté de N’Golo Kanté. Mais il n’a pas su s’imposer comme une valeur sûre aux yeux de sa direction, déçue de voir les Blues terminaient seulement 5es de Premier League cette année-là. Sans parler de ses deux cartons jaunes reçus en cinq minutes en février 2018, qui ont plombé son bilan.

L’un des chouchous de San Siro

Après le licenciement de Conte en juillet 2018, Chelsea a décidé de prêter Bakayoko à l’AC Milan. Et l’international français (une sélection) a rapidement retrouvé des couleurs en Italie. Très apprécié par Gennaro Gattuso, le Parisien est devenu au fil des mois l’un des chouchous de San Siro. Les tifosi lui ont même consacré une chanson sur l’air d’un tube de Gigi D’Agostino (L’amour toujours).

Placé un cran plus bas sur le terrain, dans un rôle de n°6 devant la défense, le joueur d’origine ivoirienne a disputé 42 matchs, pour 1 but et 1 passe décisive (toutes compétitions). Dont cinq rencontres de Ligue Europa. Avec certaines performances de haute volée. Dans son sillage, le Milan a échoué à un point d’une qualification en Ligue des champions, à la 5e place, juste derrière l’Atalanta et l’Inter. Les Rossoneri auraient bien aimé à l’époque conserver leur recrue, mais ils n’avaient pas trouvé d’accord avec les Blues.

Un retour convaincant à Monaco

Bakayoko est donc revenu à Londres l’été dernier, avant d’être à nouveau prêté… à Monaco. Un come-back que le milieu de terrain a plutôt bien négocié en Principauté. D’abord avec Robert Moreno, puis Leonardo Jardim, l’entraîneur du titre en 2017. Repositionné en relayeur, le grand Tiémoué (1,89m) a également évolué dans un rôle de sentinelle ou en tant que milieu gauche.

Pour 23 matchs au total, assortis d’un but et d’une passe décisive (toutes compétitons confondues). Mais l’ASM a choisi de ne pas lever son option d’achat, jugée trop onéreuse. Voilà désormais Bakayoko à nouveau à Chelsea, où il est sous contrat jusqu’en 2022. Mais il n’entre pas dans les plans de Frank Lampard. Il a désormais une dizaine de jours pour se trouver un autre challenge. A Paris ou ailleurs.

https://rmcsport.bfmtv.com/football/mercato-ou-en-est-tiemoue-bakayoko-piste-par-le-psg-1981183.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.