Résidant régulier aux Etats-Unis, Tony Yoka a été meurtri par la mort de George Floyd aux mains de la police de Minneapolis. Au point de poster un message de colère ponctué de quelques mots qui ont fait polémique. « Personne ne se lèvera pour nous. C’est à nous de faire ce qu’il faut. Peu importe ce qui se dira après ce post, brûlez tout, niquez tout. Je ne reviendrai pas sur ma parole tant qu’on ne sera pas considérés comme leurs semblables. Putain j’ai la haine », avait écrit, sur Twitter, le champion olympique des poids lourds à Rio en 2016.

« L’amour plutôt que la haine »

Quelques jours après cette sortie remarquée, Yoka, qui avait finalement retiré son post, a publié un nouveau message pour préciser sa pensée et appeler à l’unité: « J’ai écrit ce message à 6h du mat après avoir passé la nuit à regarder ces vidéos (sur la mort de George Floyd). J’ai eu la rage, la haine. (…) Mais après ces quelques jours, je me suis rendu compte que ma voix portait. J’ai toujours été et je serai toujours contre toute forme de racisme. Quelle que soit les origines, la couleur, la religion, l’orientation sexuelle (etc) que nous avons, nous sommes tous égaux et nous devons tous nous accepter. (…) L’histoire nous montre que même si c’est encore grave, nous progressons alors je prônerai désormais l’amour plutôt que la haine. La culture plutôt que l’ignorance et l’unité plutôt que la division. Jamais je n’ai pointé du doigt la police car il faut du courage pour en être mais c’est le système qu’il faut changer. » Un long post publié avec pour titre « Soyons solidaires », appuyant son appel à l’unité.

https://rmcsport.bfmtv.com/boxe/mort-de-george-floyd-le-message-d-unite-de-yoka-apres-son-gros-coup-de-gueule-1926028.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.