En proie à des difficultés financières en raison de la crise liée au coronavirus, la Fédération néo-zélandaise de rugby pourrait laisser filer plusieurs stars de la sélection. Parmi les principaux candidats à l’exil, Beauden Barrett semble tout proche de rejoindre le Japon après les test-matchs de novembre.

Elu meilleur joueur du monde à deux reprises (2016 et 2017), l’ouvreur ou arrière des All Blacks (83 sélections) serait ainsi autorisé à prendre ses distances avec l’équipe nationale le temps d’une pige très lucrative en Asie. Selon les informations du Daily Mail, Beauden Barrett serait sur le point de s’engager pour deux ans avec les Suntory Sungoliath après une brève expérience aux Blues d’Auckland en 2020.

Le Japon une destinée prisée par les stars

Au Japon, le double champion du monde (2015 et 2019) toucherait un véritable pactole estimé à près de 865.000 euros par an. L’idée d’un retour en Nouvelle-Zélande à la fin de l’année 2022 lui permettrait alors de prétendre à une place dans le groupe kiwi pour disputer la Coupe du monde prévue à l’automne 2023 en France.

Beauden Barrett retrouvera plusieurs joueurs du XV de la Rose lors de son exil au Japon. George Kruis, Alex Goode et Freddie Burns ont déjà signé pour une saison en Top League, le championnat local, alors que Manu Tuilagi pourrait bientôt les rejoindre après avoir quitté Leicester. 

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/nouvelle-zelande-beauden-barrett-vers-un-enorme-contrat-au-japon-1942509.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.