Le maestro, c’était Payet

C’est l’homme qui est à l’origine des deux buts. Sur coup franc d’abord, il trouve la tête de Thauvin à la 15e minute, qui ouvre le score après l’avoir touchée de la main. Puis en seconde période, il parvient à servir Njie dans le bon temps pour provoquer le break. Actif au pressing, précis dans ses centres… Dimitri Payet était tellement à l’aise dans ce match qu’il s’est même permis quelques tentatives de gestes acrobatiques, comme une aile de pigeon (ratée) à la 13e minute. 

Sarr, l’énergie sur 90 minutes

C’est l’homme que l’on voyait de tous les côtés. Bouna Sarr, très énergique dès les premières minutes, n’a pas cessé de courir jusqu’au coup de sifflet final. Actif au pressing, intéressant dans ses appels, le Français semblait inarrêtable lors de cette demi-finale de Ligue Europa. Si bien qu’il y a fort à penser que le débat autour de sa place dans la liste de Didier Deschamps pour la Coupe du monde (notamment avec la probable absence de Sidibé) sera relancé dans les jours à venir.

Luiz Gustavo, le patron de la défense

Habitué des matchs sérieux, Luiz Gustavo n’a pas failli à sa réputation ce jeudi soir. Le Brésilien s’est imposé en patron de sa défense, en enchaînant les bonnes anticipations et les bonnes récupérations. « Cette charnière centrale est solide, c’est surtout Gustavo qui la rend très solide. Dès qu’il intervient, la lecture de jeu est parfaite, de même pour ses relances », analyse Jérôme Rothen au micro de RMC.

Pelé, entre assurance et fébrilité

Le gardien de l’OM aura enchaîné le bon et le moins bon en ce jeudi soir. Très peu sollicité en première période, le remplaçant de Mandanda a fait le job sur les 45 premières minutes. Le retour de la pause s’est avéré plus compliqué. Un gros flottement sur une intervention de Hwang a fait tremblé le Vélodrome à la 48e minute, puis une très mauvaise relance cinq minutes plus tard a fait douter le portier. Il est finalement parvenu à se reprendre et à rassurer ses coéquipiers, en repoussant une frappe forte à la 53e minute, et en effectuant une fin de match solide.

Les notes des Marseillais:

Pelé: 7

Sarr: 8

Rami: 6,5

Gustavo: 8

Amavi: 6,5

Lopez: 5

Sanson: 7

Thauvin: 7

Payet: 8

Ocampos: ,5

Mitroglou: 4

http://rmcsport.bfmtv.com/football/om-salzbourg-luiz-gustavo-imperial-payet-decisif-les-notes-des-marseillais-1430747.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.