Bagarre générale lors de la première journée du Mondial La Marseillaise de pétanque. Ce dimanche au milieu du parc Borély à Marseille, une partie s’est terminée dans les cris et des coups ont été échangés entre une triplette belge et une autre marseillaise.

« On leur a fait confiance » 

A la fin de la rencontre entre ces deux équipes, les Belges assurent avoir gagné 13 à 1. Comme le rapporte France 3 PACA, les deux équipes se serrent alors la main et la triplette marseillaise se rend à la table des scores pour indiquer le score. Problème: les Phocéens indiquent leur victoire sur le score de 13 à 1.

« On leur a fait confiance », a indiqué l’un des 3 joueurs belges à France 3 PACA. Les joueurs belges donnent alors leur version des faits, contestant celle de leurs adversaires avec les « yeux rouges, bourrés ». La tentative de « négociation » de l’équipe marseillaise n’a rien donné ensuite puisque l’arbitre a décidé de disqualifier les deux triplettes.

« Ils se sont mis à courir après nous avec leurs boules » 

« En partant, ils nous ont menacés, ils se sont mis à courir après nous avec leurs boules, retrace une amie de la triplette belge. Ils les ont tapés pendant trois minutes, on criait à l’aide, mais personne ne bougeait ». Malgré la tentative des agents de sécurité pour stopper la bagarre, celle-ci s’intensifie. « Ils sont malades les gars, ils sont montés à deux sur moi, indique une victime avec la jambe ensanglantée. C’était la corrida… ». 

Un autre homme a été blessé lui à la tête. Les secours sont finalement arrivés 20 minutes après la bagarre générale. L’organisation du Mondial a d’ores et déjà assuré prendre « des mesures » après les incidents. Les joueurs belges entendent eux porter plainte alors que la triplette marseillaise pourrait faire face à des sanctions. 

https://rmcsport.bfmtv.com/escrime/petanque-une-bagarre-generale-eclate-au-mondial-la-marseillaise-1970115.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.