Bien décidée à tout anticiper, l’équipe Groupama-FDJ a fait installer un sauna au domicile de Thibaut Pinot.

Les coureurs du Tour de France sont mis à rude épreuve en cette dernière semaine de course. Comme si l’impressionnant triptyque alpestre qui attend les coureurs jeudi, vendredi et samedi ne suffisait pas, le peloton de la Grande Boucle doit en effet composer avec les fortes chaleurs qui sévissent sur l’Hexagone depuis le début de la semaine. Mardi, on a ainsi frôlé les 40° lors de la 17e étape parcourue autour de Nîmes et il devrait faire à peine moins chaud ce mercredi sur les routes emmenant les coureurs de Pont du Gard à Gap.

Une chaleur qui n’est pas sans causer quelques sueurs froides à certains coureurs, plus sensibles que d’autres aux fortes chaleurs. Il en est ainsi de Thibaut Pinot, intenable dans les Pyrénées et qui s’avance vers les Alpes avec l’étiquette de favori. « C’est sûr que ça ne va pas être mes conditions préférées », n’a-t-il pas manqué de rappeler lors de la journée de repos, ajoutant néanmoins que sa grande forme devrait lui permettre de faire fi de ces conditions difficiles: « Quand on est en forme, quand on est au top, les chaleurs, ça passe. »

Et le Vosgien peut être d’autant plus confiant dans son aptitude à supporter ces fortes chaleurs que l’équipe Groupama-FDJ n’a pas hésité, l’an dernier, à lui installer un sauna à son domicile. « Il fait du home-trainer puis il entre dans son sauna, après avoir roulé en intensité modérée », a ainsi raconté Frédéric Grappe, le directeur du pôle performance de la formation française, à L’Equipe. Et les résultats ne se sont pas fait attendre comme en atteste sa sixième place lors de la dernière Vuelta malgré dix jours de grosse chaleur.

« J’étais motivé pour travailler ce domaine. J’avais un peu peur des phénomènes opposés de la chaleur en course et de la climatisation dans les hôtels. Le bilan a été bon. Je n’ai pas eu de problèmes de santé. Enfin un grand Tour où je ne tombais pas malade », a d’ailleurs apprécié le coureur de la FDJ, qui espère bien confirmer ces nouvelles dispositions sur les routes des Alpes où le mercure devrait afficher entre 30° et 35° en plaine.

http://www.sports.fr/cyclisme/tour-de-france/articles/pinot-une-drole-de-facon-pour-se-preparer-a-la-canicule-2533535/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.