C’est une édition forcément particulière de Roland-Garros qui s’annonce, dont la cuvée 2020 commence ce dimanche pour se terminer le 11 octobre prochain, à une date inhabituelle en raison de l’épidémie de coronavirus. Les dernières décisions gouvernementales ont contraint les organisateurs à réduire la jauge de spectateurs à 1.000 personnes par jour.

Forcément, cette absence de public va se faire ressentir dans les allées du tournoi parisien et dans les différents stades. Pour faire face à ces nouvelles conditions, France Télévisions devra également s’adapter. Le Parisien indique ce dimanche que le diffuseur de l’événement prévoit une astuce pour contrer l’absence du public.

« On ne rajoute pas des ‘Allez Rafa' » 

Fred Godard, réalisateur attitré pour le tournoi pour France Télévisions, a testé vendredi le « son du silence ». « Quand les joueurs jouent, le public se tait, explique Laurent-Eric Le Lay, responsable des sports. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bruit. Il y a toujours un son d’ambiance, qui mélange les respirations, les toussotements, les frottements. On a retrouvé ce son du silence de l’année dernière et on va l’ajouter en direct aux images captées sur le court. »

Le procédé a déjà été mis en place il y a quelques semaines lors de l’US Open, qui s’est disputé début septembre. « Que ce soit clair: on ne rajoutera pas des ‘Allez Rafa’, avertit encore le patron des sports du groupe public. On ne veut rien créer de factice ». A noter que cette année, un toit rétractable a été ajouté au court Philippe-Chatrier, ce qui permettra aux matchs de continuer en prime time. 

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/roland-garros-un-son-du-silence-surfrance-televisions-face-au-manque-de-public-1982837.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.