La mort dans l’âme, les larmes aux yeux, Andy Murray a annoncé qu’il était sur le point d’arrêter sa carrière, vendredi. Empêché par une hanche qui lui pourrit la vie depuis bientôt deux ans, le Britannique a dû se résoudre à mettre un terme à sa carrière de façon prématurée. Âgé de 31 ans, Murray a marqué l’histoire du tennis en compagnie des trois autres monstres de sa génération, Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic. Comme tant d’autres joueurs, amis de l’Ecossais et autres spécialistes du tennis, Fabrice Santoro est sous le choc.

Santoro connait le vrai Murray, « celui qui fait l’unanimité »

« Je suis très ému parce que j’adore Andy Murray depuis ses débuts sur le circuit, a confié l’actuel entraîneur de Pierre-Hugues Herbert depuis Melbourne, en Australie. J’ai passé les douze dernières années à le défendre auprès de mes proches. Ils me disaient qu’il avait un mauvais caractère sauf que ce n’est pas Andy Murray. Moi, je connais le vrai Andy Murray, celui du privé, du vestiaire, celui qui fait l’unanimité dans le vestiaire. C’est pour ça que tous les joueurs, depuis 24 heures, ont annoncé leur tristesse de le voir mettre un terme à sa carrière. »

« On lui enlève la passion du haut niveau »

En 2015, sur le central de Roland-Garros, Santoro avait arboré un kilt dans la plus pure tradition écossaise avant d’interroger Andy Murray à la sortie du court. Attendri et fasciné par la personnalité du garçon, il l’avait approché un an plus tôt. « C’est un passionné, un énorme travailleur. C’est un gars avec beaucoup d’humour et qui est très intelligent, a ajouté Santoro. Mais je crois que ce qu’il faut retenir des larmes de cette conférence de presse, c’est qu’on parle beaucoup d’argent et moins de passion dans le sport de haut niveau. Andy Murray serait prêt à  jouer les cinq prochaines années gratuitement s’il avait la garantie de jouer tous les grands chelems. Ce n’est pas une histoire d’argent s’il pleure hier, c’est parce qu’on lui enlève la passion du haut niveau. »

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/santoro-si-murray-pleurece-n-est-pas-une-histoire-d-argent-1610093.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.