Il a été l’invité surprise de la tournée du PSG en Asie cet été avec Adil Aouchiche. Mais contrairement à son coéquipier milieu de terrain, Tanguy Kouassi (17 ans), n’a pas pu disputer ses premières minutes en Ligue 1 avec le PSG. Titulaire, en revanche, avec l’équipe de France U17 qui dispute la Coupe du monde de sa catégorie au Brésil (victoire 2-0 lors du premier match face au Chili), le défenseur espère profiter de la compétition pour continuer une progression rapide.

Avant d’en faire profiter Paris sur le long terme? Pas certain. Comme Adil Aouchiche, Tanguy Kouassi n’a pas encore signé son premier contrat professionnel. Et son bail actuel prend fin à l’issue de la saison. Si le Red Bull Salzbourg reste aux aguets comme plusieurs clubs européens, le jeune joueur ne veut « pas y penser pour l’instant ». « J’ai une Coupe du monde à disputer, on parlera de ça plus tard », nous a-t-il confié. Interview avant la deuxième rencontre des Bleuets ce mercredi face à la Corée du Sud (21h).

Pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas? 

Je m’appelle Tanguy Kouassi, j’ai 17 ans, je joue défenseur central au PSG et en équipe de France. Je suis à l’aise à la relance, quand j’ai le ballon dans les pieds. J’aime le duel, mais je dois encore m’améliorer là dessus. Au niveau du caractère, je suis quelqu’un de joyeux, à l’écoute des autres. Mais surtout travailleur.

Vous avez gagné votre premier match dans cette Coupe du monde au Brésil, racontez-nous comment ça s’est passé?

On a eu une première mi-temps un peu difficile. C’est une entrée dans une compétition, ce n’est jamais facile. Mais sur la deuxième mi-temps, c’était beaucoup mieux et on a réussi à gagner. On s’est lâché après la pause. On doit aussi s’adapter aux conditions climatiques au Brésil. Il fait chaud et humide donc il y a besoin d’un peu temps dans les matches.

Quel est l’objectif de l’équipe de France dans cette compétition?

D’aller au bout, de ramener la coupe à la maison. Ce serait beau pour cette génération. La Coupe du monde, c’était un objectif pour moi cette saison, surtout au Brésil.

Le fait que ce soit au Brésil justement, ça rend l’aventure encore plus belle?

Bien sûr… C’est la pays du football. On le voit depuis qu’on est arrivé ici. On croise tout le temps des jeunes qui jouent dans la rue. C’est le sport numéro 1 du pays. On a fait un match amical avec une équipe locale pour se préparer et j’ai été très surpris du niveau. C’était très fort collectivement.

Vous vous entraînez avec les professionnels du PSG depuis le début de saison, vous êtes déjà un joueur différent de l’année dernière?

Oui. C’est logique quand on s’entraîne avec des joueurs qui sont si forts. J’ai grandi mentalement, j’ai pris confiance dans mon jeu, je prends plus de risques aussi. Je suis mieux techniquement. 

L’idée que vous vous faisiez du plus haut niveau est conforme à ce que vous avez découvert en arrivant aux entraînements?

Non, ce n’est pas vraiment la même image. Ce n’est pas difficile de s’intégrer dans le groupe. Les plus anciens m’ont mis à l’aise, ils nous parlent beaucoup.

Racontez-vous vos sensations quand pour la première fois vous avez foulé la pelouse du Parc des Princes à l’échauffement avec les professionnels ?

Fort… J’avais un peu de pression, mais j’ai réussi à vite me détendre. Et c’est encore grâce à mes coéquipiers. Ça m’a fait chaud au coeur d’être là au Parc des Princes parce que le PSG, c’est le club dans lequel je joue depuis tout petit.

https://rmcsport.bfmtv.com/football/tanguy-kouassi-on-parlera-de-mon-contrat-avec-le-psg-plus-tard-1796428.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.