Selon le préparateur physique de Roger Federer, il ne faut pas s’attendre à voir le Suisse triompher dans de grands tournois très rapidement après son retour sur le circuit.

« Le compte à rebours de Doha commence. » Heureux comme au premier jour, impatient comme un gamin, Roger Federer compte ce qui le sépare encore de son grand retour sur le circuit, prévu à Doha (8-13 mars 2021). Après treize mois d’arrêt et deux opérations au genou droit, Le maestro suisse renouera avec la compétition début mars au Qatar, avec l’ambition de « décrocher encore de gros titres », même à près de quarante ans (un anniversaire qu’il fêtera le 8 août prochain).

« Il est toujours aussi passionné, clairement, a confirmé son préparateur physique Pierre Paganini au Tages-Anzeiger. Et nous aussi, son équipe. Sinon, il ne s’impliquerait plus dans les entraînements et préparations que nous lui proposons. Quand un joueur de 40 ans doit faire des exercices (pendant sa période de rééducation) qu’une personne de 70 ans ferait sans aucun problème, en étant heureux que jeudi soit un meilleur jour que lundi…Si ça ce n’est pas de la passion ! »

Paganini: « Il s’entraîne quasiment normalement »

Jamais Federer n’avait connu un break aussi long en vingt ans de carrière. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le co-détenteur du record de titres en Grand Chelem (20, avec l’Espagnol Rafael Nadal) a choisi un tournoi ATP 250 plutôt qu’un tournoi du Grand Chelem, avec tout le stress que cela implique.

« Il ne mettra jamais sa santé en péril, a confirmé Pierre Paganini. Pour lui, c’est extrêmement important d’être en bonne santé pendant la seconde partie de sa vie. Il a cette intelligence. Il ne poussera pas la machine si ça n’a aucun sens. Il n’est pas aveugle. Il est stratégique et clairvoyant. »

Sa plus longue pause auparavant, six mois entre juillet 2016 et janvier 2017, lui avait plutôt bien réussi puisque Federer avait remporté l’Open d’Australie. Comment son corps répondra-t-il cette fois-ci ? Quelles seront ses sensations ?

Sur le même sujet

« Aujourd’hui, il s’entraîne quasiment normalement, a renseigné Paganini. Il transpire sans penser une seule seconde à son genou. Mais il sait que le chemin sera un peu plus long avant de pouvoir à nouveau gagner de grands titres. »

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/atp/tennis-le-chemin-sera-un-peu-plus-long-qu-en-2017-previent-le-preparateur-physique-de-federer_AV-202102280162.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.