On pourrait le croire impatient de retrouver la compétition et les courts de tennis pourtant Rafael Nadal a appelé à la prudence ce jeudi. Au lendemain de son 34e anniversaire, le Majorquin n’a pas caché son désarroi face à l’épidémie de coronavirus.

>> Le sport face au coronavirus, les dernières infos en direct

Avant le retour du tennis, l’homme aux douze titres à Roland-Garros a confirmé que la priorité restait la résolution de la crise sanitaire. Ensuite, seulement, le tennis pourra reprendre si la sécurité des joueurs et officiels est assurée.

Nadal ne veut rien précipiter

Lors d’une conférence zoom avec plusieurs journalistes du monde entier, Rafael Nadal s’est exprimé depuis son île natale. Le Majorquin est apparu fataliste face à la pandémie, au moment où il célèbre habituellement son anniversaire sur la terre battue parisienne. Certes le natif de Manacor a commencé à retaper doucement la balle mais il attend désormais la divulgation du nouveau calendrier, qui devrait être officialisé par l’ATP autour du 10 juin. 

« Je suis reconnaissant à la Fédération Française de vouloir faire bouger son tournoi. Ils m’avaient prévenu dix minutes avant leur annonce officielle. Mais aujourd’hui la situation est difficile à prédire. Il faut que la situation soit sécurisée pur un retour du tennis, a estimé l’actuel deuxième joueur mondial. Il ne faut pas que ce soit injuste car nous sommes un sport international. On doit s’assurer que la situation soit sûre sur le plan sanitaire et juste pour tout le monde. »

Nadal prêt à rater l’US Open

Dans quelques jours, la Fédération américaine va se positionner sur la tenue ou non de l’US Open, programmé du 30 août au 14 septembre. Si tel est le cas, les conditions seraient drastiques: huis-clos, staff réduit, non accès au vestiaire lors des journées d’entraînement…

« Ce ne serait pas la situation idéale, a déclaré Rafael Nadal. Aujourd’hui, je n’irai pas à New York mais dans deux mois, quelle sera la situation? J’imagine que les organisateurs veulent prendre toutes les dispositions nécessaires et je suis certain qu’ils prendront la bonne décision. Si tout n’est pas réuni pour la sécurité des personnes sur place, cela n’aurait pas de sens. On se doit d’envoyer un message clair à la société. Un Grand Chelem, ça concerne quand même 600 personnes, en comptant les officiels et les joueurs et même si nous n’aurions droit qu’à un membre du staff. Cela n’a rien à voir avec le football. Je suis positif, j’attends des signaux. Mais ce n’est pas une obsession. Ce qui m’importe, c’est de revenir à une vie normale. »

Nadal choqué après la mort de George Floyd

Rafael Nadal a ensuite été invité à réagir sur les événements se déroulant aux Etats-Unis après le décès de George Floyd, asphyxié par un policier. L’Espagnol de 34 ans a appelé de ses voeux un retour au calme et des grands efforts pour lutter contre le racisme dans la société. 

« Ce que j’ai vu ces derniers jours est horrible. Ce sont des choses que tu ne peux pas imaginer arriver mais ça arrive! Il n’y a rien de plus important dans ce monde que la santé et la paix. Et ces deux choses manquent, a encore indiqué celui qui a remporté l’US Open à quatre reprises. On est tous contre le racisme et la pauvreté. Mais quand vous voyez ces désastres dans les rues, mon sentiment n’est pas de protester. Ce n’est pas un bon exemple. La situation est critique mais je crois profondément en les gens. Tout le monde doit avoir les mêmes droits. On doit encore bosser là-dessus. Mais la situation est ainsi. La pandémie crée un climat particulier. C’est important de rester calme. Vivre ensemble en paix, c’est capital à mes yeux. Car la violence crée des désastres. »

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/tennis-nadal-n-irait-pas-a-l-us-open-aujourd-hui-1926947.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.