Pendant que le typhon Hagibis s’abat sur le Japon ce week-end en perturbant grandement la Coupe du monde de rugby, le Top 14 se poursuit avec la 7e journée qui a débuté ce samedi. Au programme notamment: le LOU, leader incontesté, le Stade Toulousain, champion de France en titre, et Bayonne, candidat à la place de dauphin.

Le LOU reçu sept sur sept

Lyon surfe toujours sur sa forme irrésistible. Même en changeant largement son XV de départ par rapport au dernier victorieux de Bordeaux-Bègles, le LOU gagne encore. Opposé à la Section paloise chez lui, le leader a signé son septième succès de rang (27-8). L’essai marqué par Rudi Wulf dès la 45e seconde de jeu a pesé lourd dans la balance. Pau s’est accroché, parvenant même à revenir à 14-8 en infériorité numérique temporaire. Mais le LOU a accéléré après la pause et les visiteurs n’ont pas revu le jour.

Bayonne se rapproche de Bordeaux-Bègles

Quatrième victoire consécutive pour l’Aviron bayonnais. Cette fois, c’est Montpellier qui a subi la loi des Basques samedi après-midi au stade Jean-Dauger (28-24). La rencontre a été très accrochée entre les deux équipes, chacune parvenant à dépasser l’autre au tableau d’affichage successivement. Mais le plus important, c’est d’être en tête au coup de sifflet final. Et grâce à un essai d’Alofa Alofa à la 63e et une pénalité de Brandon Fajardo plus tard, l’Aviron s’est imposé d’une courte tête. Bayonne revient à égalité du deuxième au classement, Bordeaux-Bègles (21 points), qui accueillir Clermont dimanche.

Toulouse sur courant alternatif

Après une défaite, une victoire, et vice-versa. Tel est le rythme du champion de France depuis septembre. Et après le revers subi à Brive le 5 octobre, le Stade Toulousain retrouve le goût de la victoire face à Castres (36-15). Avec l’aide de Thomas Ramos, l’international français de retour en avance du Mondial dans des circonstances particulières, les Toulousains ont obtenu une victoire méritée et agrémentée du bonus offensif. Provisoirement, ils passent de l’avant-dernière place à la 5e.

Le Racing rate la victoire sur le gong

Rencontre particulière à La Défense Arena entre deux équipes moribondes (2 victoires, 4 défaites chacune) et proches au classement avant cette 7e journée: le Racing 92 (10e, 11 points) et Agen (11e, 10 points). Les Racingmen ont dominé le premier acte, les visiteurs ont dicté leur loi dans la seconde. Sauf que quand le Samoan Jamie-Jerry Taulagi a filé à l’essai et que Raphaël Lagarde l’a transformé (73e), le Racing a tremblé… Une pénalité d’Antoine Gibert trois minutes plus tard a sauvé le nul (27-27). Sam Hidalgo-Clyne a eu le coup de pied de la gagne dans le temps additionnel, mais à 45 mètres des poteaux, son pied a failli.

La Rochelle marche sur Brive

Brive n’a résisté que 40 minutes à La Rochelle. Le Stade Rochelais, très efficace en conquête directe, s’est ressaisi chez lui après deux revers de rang loin de ses terres. Le premier acte a été très disputé mais après la pause, le match a été à sens unique en faveur des hommes de Ronan O’Gara. Ils ont inscrit au total quatre essais, dont trois après la pause et deux pour le seul Victor Vito. A l’arrivée, cela fait victoire bonifiée pour La Rochelle (41-17).

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14-sept-a-la-suite-pour-le-lou-la-rochelle-se-rassure-1785960.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.