Pris dans les griffes de Khabib Nurmagomedov, le 7 septembre dernier, Dustin Poirier a pris le temps pour se refaire une santé et soigner son retour à l’UFC. Et pour son premier combat de l’année, « The Diamond » a signé une performance remarquable pour s’imposer contre Daniel Hooker à Las Vegas.

Au terme d’un gros duel et marqué par des coups aussi variés que spectaculaires, l’ancien challenger pour le titre des poids légers l’a emporté sur décision unanime des juges (48-47, 48-47, 48-46) et s’offrir une 26e victoire en 33 combats de MMA.

Poirier de retour vers les sommets?

Huis clos oblige, c’est devant leur écran que les stars de l’UFC ont pu assister à cet énorme affrontement. Et visiblement la performance de Dustin Poirier et du « Hangman » a marqué les esprits.

De Francis Ngannou, qui n’hésite pas à parler du meilleur combat de l’année, à Khabib Nurmagomedov en passant par Henry Cejudo et Jorge Masvidal, le show les a tous séduit. 

Une démonstration telle que Dustin Poirier, malgré sa défaite contre le champion, pourrait bientôt se voir offrir un nouveau combat pour le titre plus rapidement que prévu.

« Je suis le put*** de champion, c’est ce que je fais, s’est enflammé le vainqueur du jour malgré les stigmates sur son visage. J’ai travaillé dur. J’ai confiance en mon équipe, en ma technique et dans mon travail. J’ai encore quelques rounds en moi. »

En attendant une éventuelle chance contre le vainqueur du duel Khabib-Gaethje, « The Diamond » pourrait en profiter pour se tester une nouvelle fois contre Tony Ferguson ou lors d’une revanche très lucrative contre Conor McGregor. Une chose est sûre, l’Américain de 31 ans n’a pas l’intention de lever le pied et pourrait encore s’offrir de belles soirées à l’UFC. 

https://rmcsport.bfmtv.com/boxe/ufc-poirier-signe-un-retour-eblouissant-face-a-hooker-1939940.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.