Jorge Masvidal a tout donné, son âme et son corps, à Kamaru Usman mais cela ne lui a pas permis de dominer le Nigérian ce dimanche lors de l’UFC 251 à Abu Dhabi.

L’Africain de 33 ans reste champion des poids welters et a signé sa 17e victoire en 18 combats chez les pros. Victorieux sur décision unanime, Kamaru Usman a confirmé qu’il était bien le roi des poids mi-moyens.

Remplaçant au pied levé Gilbert Burns, positif au coronavirus, le « Baddest Motherfucker » a fait ce qu’il pouvait et s’est bien défendu. Mais avec seulement une semaine de préparation pour ce combat, Jorge Masvidal a manqué de solutions et de peps pour prendre l’ascendant.

En face, l’ancien lutteur Usman a matrîsé son sujet et parfaitement enchaîné les mouvements debout et les échanges au sol.

Un duel dominé de bout en bout et qui lui aura valu les félicitations du néo-retraité Henry Cejudo. « Une magnifique stratégie du cauchemar nigérian », a ainsi lancé l’ancien champion des mouches et des coqs de l’UFC. Ce dimanche, Kamaru Usman était tout simplement trop fort pour Jorge Masvidal.

Holloway perd sa revanche contre Volkanovski

Près de sept mois après la perte de son titre des poids plume contre l’Australien, Max Holloway a tenté de reprendre son bien mais s’est finalement incliné à nouveau face à Alexander Volkanovski sur décision partagée des juges (47-48, 48-47, 48-47) au bout d’un combat intense.

Mais cette fois, l’ancien champion est passé tout près de la victoire après avoir signé un début de combat tout en maîtrise. Après deux premiers rounds bien contrôlés, l’Américain de 28 ans a semblé prendre l’ascendant en touchant Alexander Volkanovski à plusieurs reprises d’un coup de pied au visage puis d’un gros uppercut. Mais cela n’a pas suffit pour l’emporter.

A l’image de sa victoire en décembre dernier, l’Australien a ensuite repris l’avantage. Plus agressif, il est parvenu à casser la distance et mettre en difficulté son rival. Une stratégie payante qui lui a finalement permis de convaincre les officiels et de conserver son titre des plumes.

Yan impressionne face à Aldo, Ribas étouffe VanZant

Avant les deux affiches tant attendues, Petr Yan a signé une grande performance pour s’emparer du titre intérimaire des poids coq face à Aldo. Toujours invaincu à l’UFC après sept combats (15 victoires et 1 défaite en MMA), le Russe de 27 ans a encore semblé trop fort pour son rival.

Après plusieurs rounds pour jauger le Brésilien, le nouveau champion a usé José Aldo et a finalement signé une superbe victoire pendant la cinquième reprise. Amenant « Scarface » au sol, Petr Yan lui a ensuite asséné de nombreux coups à la tête avant de voir l’arbitre mettre fin au supplice.

En ouverture de cette belle soirée de l’UFC, Paige VanZant n’a pas tenu face à Amanda Ribas. L’Américaine, véritable star sur les réseaux sociaux, s’est inclinée sur une superbe clé de bras de la Brésilienne.

Pour son dernier combat avant de tester la free-agency, Paige VanZant espérait sans doute beaucoup mieux.

Pour ses débuts chez les poids mouches, Amanda Ribas a signé une belle dixième victoire (pour une défaite) chez les pros.

Un beau prélude pour un UFC 251 qui aura finalement tenu toutes ses promesses et permis de régler quelques rivalités. Ce dimanche, Kamaru Usman était trop fort pour Jorge Masvidal et Alexander Volkanovski a encore dominé Max Holloway. Le troisième combat, la belle, entre Daniel Cormier et Stipe Miocic prévue lors de l’UFC 252, le 15 août s’annonce déjà, elle aussi, épique.

https://rmcsport.bfmtv.com/boxe/ufc-251-usman-trop-fort-pour-masvidal-1947271.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.