Après 2003 (3e), 2007 (quart de finale), mais aussi et surtout 2011 (vainqueur) et 2015, (vainqueur), Dan Carter (37 ans, 112 sélections) ne participera pas à une 5e Coupe du monde cet automne, au Japon (20 sept.-2 nov.), contrairement à une rumeur toujours plus insistante et, il faut dire, bien entretenue par Graham Henry. Son ancien sélectionneur chez les All Blacks, selon lequel le mythique ouvreur et buteur aurait les moyens de postuler pour un rôle de 3e homme à son poste, suite au forfait du talentueux Damien McKenzie, derrière Beauden Barrett et Richie Mo’unga.

Sauf que Carter se remet à peine d’une opération des cervicales, consécutive à son retour avorté au Racing 92 pour des raisons médicales, et que le double champion du monde, élu par 3 fois meilleur joueur de l’année par World Rugby ne vise rien d’autre que d’honorer la fin de son contrat avec son club japonais des Kobelco Steelers, après le Mondial nippon. « Ça m’a fait rigoler quand j’ai entendu que mon nom était jeté comme ça (pour la Coupe du monde) », a réagi Carter auprès de Fairfax, alors même qu’il vient d’être décoré à Auckland de l’Ordre national du mérite néo-zélandais. « Je vais pouvoir reprendre l’entraînement avec contact en octobre. Donc je pourrais être prêt pour la demi-finale ou la finale…, plaisante-t-il. Le premier plaquage dans un match comme ça pourrait être amusant. » Plus sérieusement, il confirme ses intentions : « Ma priorité est de me soigner pour espérer finir mon contrat au Japon. » Lié jusqu’en 2020, Carter ne peut d’ailleurs à ce titre pas prétendre à la sélection nationale, où prévaut toujours l’inéligibilité des joueurs évoluant à l’étranger. 

http://www.sports.fr/rugby/coupe-du-monde-2019/articles/un-5e-mondial-au-japon-Ca-m-a-fait-rigoler-avoue-carter-2472328/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.