L’équipe nationale sud-coréenne de judo paralympique est dans la tourmente. Les médiaux locaux rapportent ces dernières heures qu’un ancien entraîneur de cette équipe nationale a été inculpé pour avoir mis en place un système frauduleux concernant la santé des athlètes. En cause: des judokas malvoyants qui ne l’étaient pas et étaient parfaitement valides.

Un bureau du procureur du district de Séoul a procédé à l’inculpation ce mardi. En plus de l’entraîneur principal, 13 athlètes sud-coréens sont également accusés d’avoir profité de ce système. L’entraîneur en cause aurait demandé aux athlètes de mentir sur leur vue et de se faire ainsi déclarer mal-voyant.

Environ 100.000 euros de primes

Une technique évidemment frauduleuse mais payante. Les athlètes ont décroché de nombreuses médailles lors des dernières compétitions, à l’image des Jeux paralympiques de Rio en 2016 et de plusieurs jeux paralympiques asiatiques. Les procureurs affirment aussi que le gouvernement sud-coréen a versé plus de 90.000 euros de primes à ces athlètes, illégales donc, en récompense des divers résultats.

Pour justifier cette fraude, un responsable du comité paralympique sud-coréen a indiqué qu’il n’y avait pas besoin de présenter de certificats médiaux, jusqu’à récemment, pour confirmer l’invalidité des athlètes. Ce même responsable a assuré dans le même temps qu’un filtrage plus strict serait prochainement mis en place, exigeant des certificats valides pour prouver la situation de handicap des athlètes.

https://rmcsport.bfmtv.com/judo/une-equipe-paralympique-accusee-de-fraude-les-athletes-malvoyants-ne-l-etaient-pas-2014085.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.