Ce n’est plus qu’une question de jours. Voilà ce qui se dit depuis le week-end dernier au sujet de la vente de Béziers (Pro D2). « Le dossier suit son cours », selon un proche de Christophe Dominici mercredi. « On avance, nous expliquait le co-président Pierre-Olivier Valaize dans le même temps. Je ne peux pas dire grand-chose d’autre mais les avocats de chaque côté avancent. C’est la DNACG qui va fixer le calendrier pour valider le dossier. Nous sommes dans l’attente. Ils sont dépendants de la DNACG. Je n’ai pas de doute à avoir. Mais je ne sais pas à quelle date. » A vrai dire, le doute flotte toujours.

Car selon les informations de RMC Sport, la Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion n’a toujours pas reçu le moindre document des investisseurs émiratis qui souhaitent prendre le contrôle de l’ASBH. Beaucoup pensaient pourtant qu’ils seraient transmis dès le début de semaine. « Nous n’avons absolument rien reçu de la part des repreneurs, nous a indiqué le président de la DNACG, Dominique Debreyer, jeudi matin. Sur des éléments parus dans la presse, évoquant 30 millions d’euros déposés en séquestre et devant la DNACG, je n’ai pas vu l’ombre pour l’instant d’un bout de dossier. Pour le moment, je ne peux rien étudier, car nous n’avons rien à la DNACG, pas un bout de dossier, de protocole, de vision… »

Concernant l’état de santé de Béziers, beaucoup de rumeurs circulent sur le déficit réel du club biterrois. « Avec le club, nous sommes toujours en contact, rappelle Dominique Debreyer. On fait notre boulot même si certains pensent qu’on le fait mal. Si certains ne savent pas lire des bilans, c’est leur problème. » Allusion peut-être aux critiques de Christophe Dominici la semaine dernière contre le gendarme financier du rugby français dans le Super Moscato Show… « Le club est déficitaire mais ce n’est pas le seul dans le rugby français, souligne Debreyer. Mais ils font des efforts. Ce n’est pas pour autant qu’il y a des dettes de montant astronomique. On parlait de cinq ou de sept millions, c’est n’importe quoi. A la DNACG, nous avons la réputation de ne pas être très souple… » Le feuilleton n’est pas encore terminé…

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/vente-de-beziers-la-dnacg-n-a-recu-aucun-document-des-investisseurs-emiratis-1942384.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.