Les clubs français sont opposés à 59% à l’idée d’un sélectionneur étranger pour le XV de France, a annoncé ce vendredi la Fédération française de rugby (FFR) à l’issue d’une consultation marquée par une faible participation (51%).

« Je respecterai ce choix » avait annoncé Laporte

« Je respecterai ce choix », a réagi le président de la FFR Bernard Laporte, qui avait, pendant le Tournoi des six nations décevant des Bleus (4e), rencontré des entraîneurs étrangers afin de trouver un successeur à Jacques Brunel pour la période 2019-2023. La sélection française tentera donc de remporter le Mondial 2023, organisée sur son territoire, avec un technicien du cru.

Bernard Laporte, qui lui a fixé cet objectif, doit faire une croix sur Warren Gatland, le sélectionneur néo-zélandais du pays de Galles qui vient d’amener le XV du Poireau à une troisième victoire dans le Tournoi sous son mandat, ou encore Joe Schmidt, son compatriote qui a fait de même avec l’Irlande en 2018.

Faible participation

« Le XV de France appartient d’abord aux clubs de rugby amateur qui forment nos futurs joueurs internationaux », a souligné Laporte pour justifier la décision d’associer les 1742 clubs français au « choix du futur sélectionneur ».

Mais le résultat de ce référendum électronique, réalisé de mardi à jeudi à raison d’une voix par club, sonne comme un double désaveu pour l’équipe dirigeante. Par son résultat, puisque Laporte était favorable à l’idée d’un sélectionneur étranger, ce qui aurait été une première pour le XV de France, mais surtout par son faible taux de participation: un club sur deux seulement s’est exprimé.

Laporte, dont c’était une promesse de campagne, se félicite lui du « tournant de démocratisation » pris pendant son mandat, un socle en vue de la campagne pour sa réélection, en 2020.

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/xv-de-france-les-clubs-francais-disent-non-a-un-selectionneur-etranger-1671511.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.